AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ON AVAIT OUBLIÉ DE COCHER OUI, INSCRIVEZ VOUS breeeze
Venez nous rejoindre sur la CB !

La playlist est également vôtre, faites en bon usage! Smile

Partagez | 
 

 STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
have a cigar with

avatar
LA SAGESSE
❅ MESSAGES : 194
❅ OCCUPATION : fumeur de havanes, en paix avec lui-même
❅ TALENT : la sérénité

MessageSujet: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Jeu 4 Sep - 16:11

STRANGE SMELL
- - - - - - - - - - - - ✂ - - - - - - - - - - - - - -
gipsyn + kaya
Avant même d’avoir enlevés leurs bandeaux, ils savaient tous où ils se trouvaient. Des odeurs en tout genre emplissaient leurs narines et elles ne laissaient aucun doute possible. La première chose qui les avait frappés était l’odeur des bouleaux et des pins, ainsi que la sève qui suintait de leurs écorces. Ils distinguèrent ensuite rapidement l’odeur des feuilles fraiches et la mousse au sol.  Il n’y avait aucun doute possible : ils se trouvaient dans la forêt. Alors qu’ils enlevaient tous leurs bandeaux, leur intuition se confirma. La nuit commençait à tomber sur ces bois qu’ils ne connaissaient pas. Alors qu’ils observaient les alentours, n’osant pas bouger, quelque chose se fit sentir. Quelque chose d’étrange, voire même de désagréable. Quelque part dans les environs, ce trouvait une chose, et celle-ci empestait. Que vont-ils décider de faire ? Se lancer à la recherche d’une réponse, ou essayer de s’organiser pour passer la nuit, qui s’annonce froide ?



Dernière édition par Le Sage le Dim 21 Sep - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org
have a cigar with
Invité

Invité

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Jeu 4 Sep - 21:03

STRANGE SMELL

LUANNA + GIPSYN + KAYA

Espérant s’offrir solitude et tranquillité en cette soirée de fin d’été, Luanna n’avait trouvé que foule et excitation. Le hasard l’avait placée là, sur cette place, où attendait en piaffant d’impatience la moitié de Calstery. Ou peut-être était-ce le destin. Toujours était-il que c’était bien malgré elle qu’elle s’était retrouvée embarquée dans cette folle lubie du sage. Avant qu’elle n’ait eu le temps de comprendre ce que signifiait cette étrange coïncidence et de faire demi-tour, elle se sentit emportée par un mouvement de foule. Frêle Luanna incapable de se défaire de cette marée humaine. Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, ne saisissait que quelques bribes de conversation. Tout s’enchaina alors très vite, trop vite pour que la jeune femme parvienne à sortir de ce piège. La panique la gagna quand elle se sentit happée jusque dans la caravane du sage. Elle avait énormément de mal à supporter cette sensation de vulnérabilité et de laisser aller, elle refusait de n’être encore qu’un jouet, qu’un pion que l’on déplace au gré de ses envies. L’excitation ambiante ne gagnait pas Luanna, qui avait préféré se recroqueviller dans un coin, à l’abri des regards. Depuis qu’elle était arrivée, elle repoussait de toutes ses forces toutes les tentatives visant à l’intégrer à cette joyeuse communauté. Elle ne voulait pas de leur aide, encore moins de leur pitié. On lui banda les yeux et elle ne broncha pas, comme résignée. Si quelqu’un s’était approché un peu plus près, il aurait pu voir une larme couler sur la joue pâle de la jeune femme, et même entendre une mélodie doucement fredonnée. Comme une enfant qui cherche à se rassurer face à l’hostilité du monde extérieur.
Les pieds à peine posés sur le sol, Luanna retira le bandeau qui la privait de la vue. Et pendant une fraction de seconde, on put lire la peur dans son regard. Elle n’avait aucune idée de l’endroit où elle se trouvait et encore moins de la façon dont elle allait pouvoir se sortir de cette fâcheuse situation. Mince alors, elle n’avait rien demandé après tout ! Il n’y avait pas moyen de faire demi-tour ? de demander à renoncer ? Elle ne jeta pas un seul regard à ses « coéquipiers », préférant se débrouiller par elle-même. Elle observa rapidement les alentours et fut frappée par une odeur désagréable qui se détachait des autres, quelque chose empestait à proximité. Cela la fit hésiter quelques instants, et puis Luanna décida de s’enfoncer dans la forêt, seule, pour retrouver Calstery et sa caravane.
Revenir en haut Aller en bas
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Jeu 4 Sep - 22:48

STRANGE SMELL


LUANNA + GIPSYN + KAYA

Le voyage avait été particulièrement long... Qu'est-ce que le sage mijotait encore ? Voulait il qu'on prenne conscience de notre petit bonheur quotidien, pour nous abandonner comme ça dans la forêt, en pleine nuit ? Je pensais connaître tout de ma petite ville, mais une fois le bandeau levé, je restais perplexe. Ce lieu m'était totalement inconnu. Je tentais d'écouter des signes, qui auraient pu nous aider, entendre un ruisseau ou bien encore des tracteurs, des animaux, mais rien, rien de tout cela... Non à la place, il y avait cet endroit sinistre et presque effrayant... Qu'est-ce qui lui était passé par la tête ? Au fond de moi, j'étais presque persuadé qu'il n'avait pas une seule seconde réfléchi à ce que pouvait être ce lieu, qu'il disait « merveilleux », de nuit. Il n'y avait pas grand chose de merveilleux pour l'instant... Traînant la couverture derrière moi, je découvrais enfin mes partenaires. Deux jeunes femmes. Je n'avais pas trop eu de mal à reconnaître la ravissante Kaya, mais je dois avouer que l'autre était partie si vite que je n'avais même pas aperçu son visage. Soupirant devant sa réaction, je me tournais vers Kaya. « On a pas fini avec elle... ». La regardant toujours, j’enchaînais « Bon, c'est parti ? » A coup sûr la jeune femme n'était pas à Calstery depuis longtemps. Je connaissais peu de gens qui réagissaient de la sorte. Et même si je sentais que cette aventure n'allait guère enchanter Kaya, je relativisais en me disant qu'au moins, elle était de belle compagnie.

Suivant la jeune fille inconnue lentement, une odeur nauséabonde me chatouilla le nez, que je cachais de ma main. « Qu'est-ce que c'est que ça ?! ». L'odeur semblait se situer vers l'endroit où se dirigeait la jeune femme, elle était assez loin maintenant, mais j'avais un mauvais pressentiment... Je sentais qu'elle n'allait pas faire une découverte très glorieuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Sam 6 Sep - 0:50

STRANGE SMELL
L’odeur de sapin qui vous pique le nez comme les cachetons pour le nez bouché derrière cette odeur d’animal crevé. L’humidité de l’atmosphère qui vous frigorifie jusqu’aux os. Le noir total. Vous me direz, faut bien être perché dans sa tête pour accepter de suivre un vieux fou du village, trop dosé aux substances illicites, les yeux bandés, sans savoir où il vous emmène. Surtout ici à Calstery. C’est ce bandeau à la con j’avais sur les yeux sur les yeux  depuis un bon moment, qui m’empêchait de vraiment discerner l’endroit où j’étais, ce qui commençait à vraiment de monter au nez. La seule chose que je savais, c’était que j’étais dehors à me peler le cul, mais aussi que je n’étais pas seule à en croire les respirations que j’entendais à mes côtés.… Mais la plaisanterie avait assez durée à mes yeux et je ne tardais pas à retirer mon bandeau comme une furie. C’est ainsi que j’eu l’immense plaisir de découvrir qu’il faisait nuit et que nous étions trois glands paumé dans la charmante forêt de Calstery… Mais qu’est-ce-que je foutais là, à jouer à Hunger Games, comme une pré-ado ? Heureusement que le but de cette expérience était de retrouver le chemin jusqu’à la ville, parce que je n’avais pas l’intention de m’éterniser ici dans cette forêt glauque qui sentait la mort… Une voix masculine me força à sortir de ma rogne. Je connaissais cette voix, d’ailleurs elle me rassura quelque peu. Gipsyn. Je n’avais pas fait attention qu’une autre fille se trouvait avec nous avant qu’il n’y fasse allusion, elle avait déjà filé à travers les arbres comme un fantôme.    « Bon, c'est parti ? » Lança-t-il à mon intention. Avais-je vraiment le choix si je ne voulais pas rester crever comme un rat en pleine nature ? Je hochais la tête, pas vraiment convaincue, mais surtout désireuse que notre excursion reste tranquille sans rebondissement. Je m’attachais donc les cheveux avant de lâcher un long soupir pour me donner du courage.

Il prit la même direction que la minette qui c’était envolée comme une hirondelle, je le suivais donc docilement, fermant la marche à travers les arbres. Plus nous avancions plus l’endroit me semblait sordide et tout droit venu d’un film d’horreur un peu hard. Puis cette odeur nauséabonde rendait la chose encore plus désagréable encore. En décidant de suivre l’autre fille, nous nous dirigions tout droit vers la source de ce machin puant et je ne pu m’empêcher de plaquer la main contre mon nez et ma bouche, essayant d’échapper le mieux possible à cette chose désagréable. « Qu'est-ce que c'est que ça ?! » Nous arrivions finalement au point P et sans grande surprise, je compris que cette odeur ne pouvait qu’être que celle de la mort. Ouais, un cadavre, tout droit planté dans devant nous, accroché à un arbre. Je vous rassure, il ne s’agissait pas d’un cadavre humain, mais celui d’un animal. ou plutôt de plusieurs animaux. La chose ressemblait à un totem, mais au lieu d’être en bois, elle se composait de plusieurs morceaux de bêtes en décomposition assemblés ensemble. Un renard, un cerf, un sanglier… Impossible de vraiment discerner la chose, c’était aussi horrible à sentir qu’à regarder. « C’est dégueulasse ! Merde ! »Lançais-je répugnée au point d’en avoir des hauts le coeur. « Regardez, y’a un truc qui dépasse de la gueule du truc là ! » Observais-je en poussant un peu le seul représentant de la gente masculine présent avec nous, pour l’encourager à aller chercher l’objet en question. Je n’avais aucunement l’intention d’aller chercher ce machin, même s’il s’agissait d’un indice, ou quoi que se soit, aussi je me détournais le plus rapidement possible pour ne pas en voir plus. Je voulais juste pouvoir respirer de nouveau de l’air pur sans risquer d’avaler une mouche.  

_________________
WHO WILL FIX ME NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
LA SAGESSE
❅ MESSAGES : 194
❅ OCCUPATION : fumeur de havanes, en paix avec lui-même
❅ TALENT : la sérénité

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Mar 9 Sep - 22:42

STRANGE SMELL

LUANNA + GIPSYN + KAYA

Les trois partenaires étaient tombés sur la source de la puanteur. Avec bravoure, le plus courageux d'entre eux se décida à saisir ce qui dépassait de cet étrange totem macabre. Ce n'était rien d'autre qu'un bout de papier plié en quatre, sur lequel étaient tracés quelques mots : Les ossements, il vous faudra suivre, jusqu'au plus haut pin de la forêt. Vous y trouverez alors un objet très utile à votre périple.
Ils ne l'avaient pas encore remarqué, mais il n'y avait pas que sur l'arbre que les os étaient présents. Au sol, quelques uns d'entre eux se suivaient pour former une sorte de chantier, qui s'enfonçait dans la forêt de plus en plus profonde et sombre. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Lun 22 Sep - 20:30

STRANGE SMELL

kaya & gipsyn

Kaya m'ayant bien fait comprendre que c'était à moi d'aller voir ce qu'il se tramait, je m'approchais de la bête. Je retins ma respiration pendant quelques instants, le temps de prendre le mot, puis je m'éloignais déjà de ce totem un peu trop glauque à mon goût, pour lire le mot plus sereinement. Je le montrais à Kaya en même temps « Les ossements, il vous faudra suivre, jusqu'au plus haut pin de la forêt. Vous y trouverez alors un objet très utile à votre périple ». Caressant mon menton, je réfléchissais. Me tournant vers Kaya, je scrutais son visage. Elle n'avait pas du tout l'air enchanté par cette nouvelle... « bon et bien.. on dirait qu'on a encore de la marche à faire ! t'as froid ? » sans même attendre sa réponse, je posais délicatement la couverture que je tenais, sur ses épaules. A vrai dire elle m'encombrait plus qu'autre chose...

Je regardais le sol, je voyais difficilement. Je ne m'étais pas encore tout à fait habitué à la lumière de la lune, mais ça ne saurait tarder. Avançant, je réfléchissais. Essayant de sentir la direction du vent pour nous guider... « Et si tout ça n'était qu'une mauvaise piste ? Comment on peut faire confiance à un totem comme celui-ci, en plein milieu de la forêt ? » Je pensais toujours trop. Il fallait qu'on fasse un feu, qu'on se trouve à boire, à manger. Je ne savais rien de ce que voulais Kaya, mais je sentais qu'elle ne serait pas d'humeur à faire la "chasse à l'arbre le plus haut" toute la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Lun 22 Sep - 21:47

STRANGE SMELL
Tomber sur ce truc dégueulasse, c’était la pire chose qui pouvait nous arriver. Enfin je suppose… Notre épopée était encore loin de se terminer à en croire que Gipsyn avait retiré de l’intérieur du totem. Je voulais même pas s’avoir ce qui nous attendait par la suite… Pour le moment j’essayais de me concentrer sur la signification du message qui s’offrait à nous. « Les ossements, il vous faudra suivre, jusqu'au plus haut pin de la forêt. Vous y trouverez alors un objet très utile à votre périple ». Bordel ! Un chemin fait en morceau de cadavre ! Mais où est-ce-que j’étais tombé ? Quoi qu’il en soit notre survie dépendait de ce truc, alors je devrais sans doute renoncer à mes principes de petite princesse égoïste pour pouvoir me sortir de là. Mon compagnon de route se tournait vers moi, ne faisant que confirmer ce que je craignais, à quoi je hochais la tête avant qu’il ne me recouvre d’une couverture sous prétexte que j’avais froid. J’irais pas jusque là, mais l’humidité de l’endroit rendait effectivement les choses un peu désagréable au niveau de la température. Je me doutais aussi que c’était une façon polie de se débarrasser de la couverture qui l’embêtait. J’acceptait donc, le remerciant d’un sourire.

Finalement il était évident que nous étions contraint de reprendre la marche. L’obscurité ne favorisait en rien notre vue. Je trébuchais ainsi régulièrement sur des racines. Je me contentais de suivre Gipsyn sans réfléchir, remettant ma confiance entièrement à lui. « Je ne sais pas… ça coûte rien d’essayer. On va suivre ses os, puis on verra. » Répondis-je en montrant du doigt un truc blanc qui trainait par terre. Je n’étais même pas sûre si il s’agissait d’un os. J’avais surtout l’impression que nous n’étions pas seul dans ce trou à rat. J’en profitais de notre proximité pour agripper la bras de mon acolyte en cherchant des yeux d’autres ossements. «  Puis tu sais… Si on trouve rien, on peux bien se suffire à nous deux, tu penses pas ? » Ajoutais-je avant d’éclater de rire pour moi même. Mais ma connerie personnelle me fit perdre pied, et c’était pas peu dire. Une énième racine décida de m’importuner, mais cette fois elle n’avait pas raté son coup. Je vacillais, emportant dans ma chute celui que je tenais par le bras, et en bon chat noir que je suis pour moi même, nous nous retrouvions plongé dans un tas de feuilles, lui au dessus de moi. Tout ça ayant été si rapide, je ne compris même pas comment j’avais pu me retrouver nez à nez avec lui comme ça, je ne pu cependant pas m’empêcher de rire aux éclats. «  Tu vois, même la forêt est d’accord avec moi ! » Lâchais-je, incapable de calmer mes rires.  
 

_________________
WHO WILL FIX ME NOW


Dernière édition par S. Kaya Sunray le Lun 22 Sep - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Lun 22 Sep - 22:21

STRANGE SMELL

kaya & gipsyn

Je fus surpris de voir que Kaya était d'accord pour partir à la recherche de ce mystérieux indice. Je pensais qu'elle aurait préféré s'installer sur le sol, en attendant que je fasse un feu, lui ramène à manger, à boire et lui fasse un massage, mais... J'étais très mauvaise langue. Elle se hâtait déjà, et trébuchait avec une maladresse attendrissante. Je souriais. Elle ne pouvait sûrement pas le voir mais je souriais. Peut-être sentirait-elle ma bonne humeur à ses côtés ? J'étais heureux d'être tombé sur elle. C'était une personne que j'appréciais beaucoup, malgré son côté princesse, là, j'avais l'impression que cette expérience allait nous rapprocher encore plus. Que l'attirance qui nous unissait irait peut être plus loin, dans le sens où, nous aurions pu discuter, passionnément. Arrêtant de rêver, je revenais à la réalité... Nous étions entrain de suivre des ossements au sol. L'odeur s'estompait peu à peu et désormais, nous nous étions habitué à l'obscurité. La lune était à présent notre plus fidèle repère et je n'avais aucune idée de l'heure mais à mon avis, la nuit risquait d'être longue...

Elle s'agrippa à mon bras, sûrement de peur de rechuter encore, son geste me réchauffa. Je n'avais pas besoin de couverture moi, j'avais Kaya. Je riais après sa phrase et acquiesçais en passant ma main sur ses hanches, pour la serrer un peu plus près de moi. Mais sans vraiment avoir le temps de profiter de cette proximité ci, sa maladresse fit encore des siennes et nous nous retrouvions tous deux par terre, moi au dessus d'elle, ayant tout fait pour éviter de l'écraser. Je restais ainsi en la regardant quelques instants. « Tu vois, même la forêt est d’accord avec moi ! » elle me faisait craquer ! Et je ne pus m'empêcher de déposer un baiser sur ses lèvres. Toujours au dessus d'elle, les bras tendus elle était coincé désormais. Et j'avoue qu'à ce moment là, quelques envies peu catholiques me traversaient l'esprit... Dégageant lentement ses cheveux de ses épaules, je caressais son cou, pour y déposer quelques baisers, sans retenir mon souffle chaud. L'embrassant encore, je levais machinalement les yeux et... Découvris, d'autres yeux. Jaunes, brillants, au loin, ainsi qu'un souffle régulier, assez... Effrayant. Sans détourner le regard de cet animal inconnu, mais que je soupçonnais être un sanglier, je m'adressais à Kaya, en chuchotant. « Surtout, ne dis rien, ne fais pas de gestes brusques et ne te retournes pas... » J'avais déjà vu un sanglier charger et comment dire.. C'était pas très beau à voir. La seul solution pour lui échapper, c'était de prendre de la hauteur. « Je vais me relever, te tendre la main et à trois tu vas me suivre et courir... » Je fis les choses comme prévu « Un... Deux... Trois ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Lun 22 Sep - 23:33

[quote="S. Kaya Sunray"]
STRANGE SMELL
Déterminé à suivre cette maudite piste d’os, nous avions finalement échoué sur le sol par ma maladresse. Le Temps de m’habituer à l’obscurité du couvert des arbres, je n’avais pas fait gaffe aux racines. Voilà que je me retrouvais donc avec monsieur Frost, dans une position qui aurait pu porter à confusion si quelqu’un nous avait trouvé. Je ne pu m’empêcher de contenir mes éclats de rire, sans doute à cause de la nervosité. M’empêtrer comme ça dans une situation pareil, où lus essayons de tant bien que mal de sortir de cette forêt. J’étais mal, très mal. Mais la réaction de mon partenaire me stoppa net. Il m’embrassa, rendant la situation beaucoup moins embarrassante sur le coup. J’aurais presque oublié qu’on se trouvait dans une forêt glauque, que nous venions de croiser un cadavre ignoble et que je devais avoir toute les merdes qu’une forêt peut avoir, dans mes cheveux. J’oubliais l’humidité, savourant le contacte chaud de son corps contre le mien et ses baisers qui prirent la direction de mon cou. Je me laissais faire docilement, essayant de contenir les frisons frénétiques qui me parcouraient… Malheureusement cela ne dura pas. Il se raidit en regardant par dessus moi, fixant quelque chose qui devait sans doute être assez flippant pour qu’il réfrène ses ardeurs de mecs. « Surtout, ne dis rien, ne fais pas de gestes brusques et ne te retournes pas... » Me dit-il, déclaration à laquelle j’acquiesçais doucement, cherchant le pourquoi de se revirement dans son regard. La suite de ses paroles ne me rassura pas mieux. Au contraire, l’adrénaline causée par la peur commença vraiment à monter alors qu’il s’exécuta. Il se releva, me tendis une main que je saisis sans attendre. « Un... Deux... Trois ! »

Je crois que j’ai jamais courus aussi vite de ma vie. J’avais presque même l’impression de ne plus toucher le sol. Je me focalisais seulement sur lui, sur sa respiration qui à cause de la course s’accélérée. Mais même avec l’adrénaline, mes jambes ne supportaient plus de courir comme ça. Je pris la décision, peut-être irresponsable, de lâcher sa main au risque de perdre ma vie à en croire cette fuite frénétique. « Je peux plus ! » Lançais-je en commençant à ralentir, essoufflée comme un porc. Après tout je savais même pas ce qu’on essayait de fuir. Je n’avais rien d’une athlète de JO, mon endurance avait ses limites. Cependant, quoi que se soit qui pouvais nous suivre, notre avance nous permettait peut-être de trouver une autre alternative que la course. Je cherchais donc un autre moyen de fuir, constatant que nous avions quand même suivit la piste des ossements qui bifurquaient sur la gauche un peux plus loin pour aller se percher vers un rocher. « Par là Gips… Suis moi ! » Dis-je en recommençant à courir un peu plus doucement, pour suivre la piste. Je filais donc dans la direction que l’on nous imposée, étant plus à l’aise pour grimper les quelques mètres du rocher. Une fois là-haut, je tandis la main à mon partenaire pour l’aider à monter. Finalement je m’écroulais sur le rocher, soulagée d’avoir échapper à ce qui pouvait nous suivre, mais aussi toute chamboulée de cette aventure. « Tu me fais plus jamais ça… J’ai eu la peur de ma vie ! D’ailleurs, qu’est-ce-que tu as vu pour flipper comme ça ? » Demandais-je toujours aussi apeurée de connaitre le danger que nous avions fuit.   
 

_________________
WHO WILL FIX ME NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Mar 23 Sep - 0:03

STRANGE SMELL

kaya & gipsyn

La course commença. Je n'avais aucune idée des intentions de la bête, aucune idée de ce qu'elle avait fait suite à notre réaction, mais l'adrénaline était montée d'un coup, je me sentais pousser des ailes, qui me faisaient presque oublier mes poumons de fumeur, et mon endurance si faible en temps normal. J’entraînais toujours Kaya avec moi, j'espérais qu'elle ne trébucherait pas, qu'on ne se retrouverait pas par terre, à la merci de l'animal. Elle décida de s'arrêter, épuisée par la course. Il n'y avait néanmoins pas l'air d'avoir de danger.
Je me stoppais net, haletant, Kaya avait déjà pris une autre direction, je la suivais. Elle grimpa des rochers, au moins nous serions plus en sécurité ici ! Il n'y aura que des serpents, peut-être cachés, mais qui eux au moins, s'enfuient en présence humaine.
Arrivée en haut, Kaya s'écroula. Je repris mon souffle également, m'asseyant à ses côtés, entourant mes genoux de mes bras. « Tu me fais plus jamais ça… J’ai eu la peur de ma vie ! D’ailleurs, qu’est-ce-que tu as vu pour flipper comme ça ? » Je souriais, calmant ma respiration. « Je sais pas, une bête, sûrement le frère d'une de celle qu'il y avait sur le totem... On peut jamais prévoir leur réaction, alors mieux vaut sauver sa peau n'est-ce pas ? » Me tournant vers, je regardais son visage. Délicatement éclairé par le clair de lune. Je revins à moi, me rappelant ce que nous étions entrain de faire avant. Ce moment si agréable, gâché par ce con de sanglier. M'accoudant vers elle, je voulais me rattraper. Mais... En beauté. En arrivant ici, j'avais eu le temps d'admirer quelque chose. Quelque chose qui m’impressionnait toujours.

Mon rythme cardiaque venait à peine de se calmer, que l'excitation refaisait sur face. Mais bien sûr, sous une forme complètement différente, agréable, chaleureuse. Caressant le bras de Kaya, le regard dans le vide pendant quelques secondes, puis la fixant intensément, j'approchais mes lèvres de son oreille. « J'ai une surprise pour toi... Une bonne cette fois! » mordillant son oreille quelques secondes, je la tirais du sol en douceur, me plaçant derrière elle, cachant ses yeux d'une main, posant l'autre sur sa hanche, je lui demandais d'avancer. Je l'emmenais alors à quelques mètres devant nous, où la vue était inédite, où le réconfort et la satisfaction qu'on pouvait avoir à regarder un tel paysage, était inégalable. Bordée par les arbres, une sorte de plan d'eau ouvert, reflétait la clarté de la lune. D'autres rochers entourait ce petit coin de paradis. C'était comme si il avait été créé pour ce moment, pour nous. J'enlevais mes doigts de devants ses yeux, déposant encore un baiser sur sa nuque dégagée. « Je crois que tu avais raison, la forêt voulait qu'on se suffise à nous-même, mais... ici »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Mar 23 Sep - 13:13

STRANGE SMELL
Quel soulagement de se savoir en vie, surtout pour survivre à un sanglier… Un putain de sanglier ! J’avoue, dis comme ça, vous me diriez qu’un porc n’a rien d’aussi effrayant qu’un lion ou quoi… Mais ces bestioles sont encore plus hargneuses surtout quand elles défendes leur territoire. Enfin nous avions tout de même réussis à nous sortir de ce risque. Je hochais tranquillement la tête quand Gipsyn eu répondu à ma question, je ne pouvais pas protester contre son bon reflex. Nous reprenions alors tranquillement notre souffle sur le fameux rocher, ainsi qu’une tranquillité d’esprit alors que nous baignons dans un beau rayon de lune. J’entrepris d’enlever les feuilles que j’avais dans les cheveux avant de les attacher alors que mon partenaire s’approchait de moi à nouveau. Cette nouvelle proximité me rappela ce que nous étions entrain de faire avant que ce maudit sanglier de croise notre route… D’un autre côté, nous n’aurions pas trouvé cet endroit magnifique où la lune était encore plus belle que jamais. Cette aventure commençait à prendre un tour beaucoup plus agréable finalement.

Les courbatures de mes jambes commencèrent à se calmer, ainsi que mon souffle. Je ne pouvais qu’apprécier de me trouver là, surtout en si charmante compagnie, car il est vrai que j’aurais largement pu mal tomber. Les bras autour de mes genoux je scrutais l’endroit des yeux devinant que la nuit allait être très longue. Gipsyn entreprit de nouveau de créer un contacte entre nous, alors qu’il me caressait le bras, il s’approcha un peu plus de moi pour venir glisser quelques mots à mon oreille. « J'ai une surprise pour toi... Une bonne cette fois! » Me glissait-il avant de me mordiller l’oreille, ce qui eu pour effect de me faire frissonner de nouveau. Je ne pu réfréner un large sourire, curieuse de savoir ce que surprise pouvait signifier pour lui. C’est comme ça qu’il m’aida à me lever pour finalement me cacher les yeux et m’amener un peu plus loin. Je me laissais aller, trop impatiente de connaître la suite des événements. Quand ses mains disparurent, c’est comme s’il m’avait emmener dans une sorte de paradis. Avant ça je n’y aurais jamais crus… Mais là, c’était presque irréel. Un berceau naturel où s’offrait à nous une étendue d’eau et de végétation. Un quoi tranquille que rien ne pouvait perturber. Cette aventure finissait par me faire changer d’avis sur Calstery. « Je crois que tu avais raison, la forêt voulait qu'on se suffise à nous-même, mais... ici » Dit-il finalement alors que je restais bouche-bée. « C’est purement magnifique… » Répondais-je avant de me retrouver vers lui pour l’embrasser à mon tour. La satisfaction du moment me fit pousser des ailles, j’étais aussi émerveillé qu’une gamine. Je saisis son bras une nouvelle fois, agrippant assurément la couverture avec mon autre bras. Finalement je décidais de nous engager avec hâte dans la descente que nous menait au point d’eau. Un bain de minuit ne nous ferais sans doute pas de mal après notre tête à tête avec le sanglier. Une fois notre descente effectuée, je lâchais Gripsyn et la couverture un peu avant d’arriver au bord de l’eau. « Un bain de minuit dans un endroit aussi magnifique, ça serait dommage de louper ça, tu pense pas ? » Lançais-je en commençant déjà à essayer de me débarrasser de ma veste et de mes chaussures. « Tu vas pas faire ton timide quand même… » Ajoutais-je en m’approchant à mon tour de Gips, m’attaquant directement à ce qu’il pouvait avoir à enlever en dessous de la ceinture, bien déterminée.
 

_________________
WHO WILL FIX ME NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Mar 23 Sep - 15:35

STRANGE SMELL

kaya & gipsyn

Soudainement, je sentis les bras et les jambes de Kaya autour de moi, m'empêchant d'avancer. Capturé comme un petit poisson innocent. Puis elle profita de cette étreinte pour me demander ce qu'on gagnait. « T'as le droit à tout ce que tu veux beauté, si tu gagnes » je lui fis un clin d'oeil. La voyant assez entreprenante, et étant désormais pratiquement nu, « captif », bien que ce contact ne me déplaisait absolument pas (au contraire), je la devançais, histoire de ne pas me laisser faire si facilement. Plongeant mes yeux dans les siens, j'essayais de la faire craquer, pendant que je descendais discrètement dans son pantalon, tirant sa ceinture contre moi, pour l'embrasser, j'en profitais également pour dégrafer son soutien gorge, le balançant un peu plus loin, sans vraiment me soucier de son point de chute... Mais ce que je venais de faire allait me perdre. Effectivement, le contact de sa poitrine contre mon torse me fit presque tourner la tête. Je ne pouvais m'empêcher de la regarder, si belle, si délicate... C'était décidément une magnifique jeune femme, comme on en rêvait tous. Et elle était là devant moi, en plein milieu de la forêt, à moitié nue, pour moi tout seul...
Je mordillais ma lèvre, encore une fois. Essayant tant bien que mal de glisser ma main encore plus loin sous son pantalon, l'eau m'empêchait de parvenir à mes fins. Je me hâtais alors, de le détacher, même si sur le coup, je galérais un peu plus avec les pantalons... Quelle idée aussi ! Si elle avait été en robe, tout aurait été beaucoup plus simple...



Dernière édition par Gipsyn Frost le Mar 23 Sep - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Mar 23 Sep - 16:18

STRANGE SMELL
Ce bain de minuit n’allait pas se faire aussi facilement à en croire Gipsyn, mais un petit jeu comme ça ne pouvait pas plus m’enchanter. Si il voulait jouer, alors on allait jouer. Alors que j’avais déjà entrepris de me charger de lui, il avait retenu mes bras, décidant de mettre un peu de piment dans tout ça. Compliquer les choses, qu’entendait-il par là ? Ce merdeux de sanglier avait déjà jouer le bon rôle pour remettre à plus tard l’inévitable… Oui, ça devenait évident que ce qui aller suivre ne serait pas aussi simple et sage qu’une partie de scrabble. Je rageais légèrement à l’intérieur, me demandant bien ce qu’il allait me réserver encore… Un puma ? Non, il avait juste décidé que d’aller dans l’eau encore habillé serait plus drôle. Il s’arrangea donc pour que je me retrouve coincée comme une malheureuse dans ses bras, pour qu’il puisse avancer à sa guise jusqu’à l’eau. Même si la situation était comique, je regrettais déjà de ne pas m’être occuper de me débarrasser de mes fringues avant pour être sûr de trouver quelque chose de sec et chaud après ça… L’eau était froide, dans une autre situation cela aurait pu être très désagréable, mais là ça n’avait aucune importance, puis mon sang suédois redoutait moins le froid. Je me contenais pour resister un peu cependant, attendant qu’il me lâche pour pouvoir remonter ma tête à la surface pour reprendre mon souffle, coupé par la surprise. Mais même si il avait lâché son emprise sur moi, il n’hésita pas pour revenir à la charge et s’occuper autrement de moi avec ses mains baladeuses, enfin plutôt de mon t-shirt. « Ça marche ! » Répondais-je sans hésité, déjà prête à me lancer. Malheureusement pour ma naïveté il disparu sous les eaux, compliquant encore une fois la tâche. Effectivement si il était aussi bien nageur qu’il le disait, j’allais avoir du file à retordre.


La lune filtrait à travers l’eau, pour mon grand espoir je distinguais assez bien la lumière sur sa peau blanche comme du marbre. Je décidais donc de m’avancer prudemment, tendant les bras devant moi pour me préparer à l’agripper. Effectivement je ne tardais pas à le toucher de nouveau. Ni une ni deux je me rapprochais au maximum, m’arrangeant pour pouvoir enrouler les bras et mes jambes autour de lui comme un serpent. « Juste pour savoir, le gagnant gagne quoi ? » Demandais-je sensiblement avec un air coquin incrusté sur le visage. Je cherchais à le déstabiliser pour gagner du temps, m’activant déjà à lui retirer son t-shirt. Je m’appliquais ensuite à l’embrasser presque fougueusement, glissant une main dans ses cheveux pour m’assurer qu’il ne puisse pas échapper à mon emprise. Je relâchais mes jambes, pour me dégager un peu le chemin vers le seul et unique vêtement qu’il lui restait. Cependant je laissais un peu de suspens, jouant seulement la provocation, avec son caleçon. Même si j’étais sur le point de gagner, je lui laissais tout de même le bénéfice du doute.
 

_________________
WHO WILL FIX ME NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Mar 23 Sep - 23:15

STRANGE SMELL

kaya & gipsyn

Soudainement, je sentis les bras et les jambes de Kaya autour de moi, m'empêchant d'avancer. Capturé comme un petit poisson innocent. Puis elle profita de cette étreinte pour me demander ce qu'on gagnait. « T'as le droit à tout ce que tu veux beauté, si tu gagnes » je lui fis un clin d'oeil. La voyant assez entreprenante, et étant désormais pratiquement nu, « captif », bien que ce contact ne me déplaisait absolument pas (au contraire), je la devançais, histoire de ne pas me laisser faire si facilement. Plongeant mes yeux dans les siens, j'essayais de la faire craquer, pendant que je descendais discrètement dans son pantalon, tirant sa ceinture contre moi, pour l'embrasser, j'en profitais également pour dégrafer son soutien gorge, le balançant un peu plus loin, sans vraiment me soucier de son point de chute... Mais ce que je venais de faire allait me perdre. Effectivement, le contact de sa poitrine contre mon torse me fit presque tourner la tête. Je ne pouvais m'empêcher de la regarder, si belle, si délicate... C'était décidément une magnifique jeune femme, comme on en rêvait tous. Et elle était là devant moi, en plein milieu de la forêt, à moitié nue, pour moi tout seul...
Je mordillais ma lèvre, encore une fois. Essayant tant bien que mal de glisser ma main encore plus loin sous son pantalon, l'eau m'empêchait de parvenir à mes fins. Je me hâtais alors, de le détacher, même si sur le coup, je galérais un peu plus avec les pantalons... Quelle idée aussi ! Si elle avait été en robe, tout aurait été beaucoup plus simple...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Mer 24 Sep - 0:15

STRANGE SMELL
Tout ce que je veux ? C’était bien tentant, je ne pouvais que me montrer déterminée, d’autant plus que ce que je voulais à ce moment, pouvait vouloir ça… D’un autre côté, je me doutais bien qu’à ce moment là, lui aussi ne pouvait qu’avoir les idées tournées comme moi. Alors que l’un ou l’autre gagne, cela reviendrait forcément au même, mais ce petit jeu me plaisait assez pour résister jusqu’au bout… Malgré on m’avance, il prit tout de même le dessus, me débarrassant de ce que j’avais en trop par rapport à lui. Des baisers échangés, des mains toujours aussi baladeuses qui cherchaient refuse dans de drôles d’endroits, corps contre corps… Un scénario typique de préliminaires qui laissaient déjà deviner la suite. Je n’avais plus rien pour recouvrir le haut de mon corps et bientôt nous allions nous retrouver à égalité, nu comme des vers. Dans cette hâte, pouvions-nous vraiment considérer qu’il y avait un gagnant entre nous deux ? L’excitation était trop grande pour que je me pose se genre de question, maintenant il était temps de passer à l’acte. Je l’aidais donc à nous débarrasser de ce qui restait entre nous, avant de resserrer notre étreinte pour m’occuper à mon tour du « petit jésus ».

« Du bonheur à l’état pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! C’était mieux que tout, mieux que la drogue, mieux que l’héro, mieux que la dope, coke, crack, fitj, joint, shit, shoot, snif, pét’, ganja, marie-jeanne, cannabis, beuh, péyotl, buvard, acide, LSD, extasy. Mieux que le sexe, mieux que la fellation, soixante-neuf, partouze, masturbation, tantrisme, kama-sutra, brouette thaïlandaise. Mieux que le Nutella au beurre de cacahuète et le milk-shake banane. Mieux que toutes les trilogies de George Lucas, l’intégrale des muppets-show, la fin de 2001. Mieux que le déhanché d’Emma Peel, Marilyn, la schtroumpfette, Lara Croft, Naomi Campbell et le grain de beauté de Cindy Crawford. Mieux que la face B d’Abbey Road, les CD d’Hendrix, qu’le p’tit pas de Neil Armstrong sur la lune. Le Space-Mountain, la ronde du Père-Noël, la fortune de Bill Gates, les transes du Dalaï-Lama, les NDE, la résurrection de Lazare, toutes les piquouzes de testostérone de Schwarzy, le collagène dans les lèvres de Pamela Anderson. Mieux que Woodstock et les rave-party les plus orgasmiques. Mieux que la défonce de Sade, Rimbaud, Morisson et Castaneda. Mieux que la liberté. Mieux que la vie... »

Comment définir ça ? Dans l’immédiat il y avait peu de mot. L’alchimie parfaite de nos deux corps m’avait presque donné l’impression de ne faire qu’un avec lui, pendant ce moment. Je n’avais même plus de repère temporel, j’avais même oublié où nous étions, faisant abstraction de tout e qu’il y avait autour de nous. Je pensais seulement à nous deux, l’un contre l’autre. Mais il fallait rompre se contacte, même si c’était plus fort que nous, comme des aimants attirés l’un contre l’autre sans alternative. Si ça ne tenait qu’a moi, cela aurait duré une éternité peut-être, mais il faisait froid et la fatigue commençait à se faire sentir, causée par toutes les émotions qui venaient de défiler à l’intérieur de mon être… Un dernier baiser pour clôturer cet échange et je rompis finalement cette longue étreinte explosive, saisissant tout de même une de ses mains pour retourner sur le bord de l’eau avec lui. J’attrapais mes fringues au passage, enfin si on pouvait appeler ça des fringues, serpillière convenait mieux. Désireuse de retrouver le confort de la couverture pour me sécher et ne pas mourir d’une pneumonie. « Un pétard pour le champion ? » Lançais-je en me tournant légèrement vers lui, pressant mes doigts autour de sa main. Je redoutais trop le moment où l’on se séparerait définitivement, surtout après ce qui venait de se passer.
 

_________________
WHO WILL FIX ME NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Jeu 25 Sep - 22:04

STRANGE SMELL

kaya & gipsyn

Cherchant du bois, sous l'approbation de Kaya, je m'enfonçais donc dans la forêt. Ne craignant pas vraiment les éventuelles griffures de plantes sur mon corps nu, je ramassais ce que je pouvais, histoire de faire un feu rapidement, pour le bien de la belle. J'aimais ça. Partir comme ça, sans savoir où j'étais. Cette aventure me plaisait beaucoup, c'était une manière de découvrir de nouveaux lieux, une manière de se débrouiller en groupe. Mais durant ma recherche, j'entendis des pas s'approcher de moi. « Kaya ? » je regardais, sans vraiment discerner quoi que ce soit. Je jetais un œil vers le bord de l'eau mais je ne la voyais plus. Inquiété, je me rapprochais. Que faisait-elle, je lui avais pourtant dit de ne pas bouger... Ayant assez de petits bouts de bois pour commencer le feu, elle se sentirait peut être plus rassurée et surtout elle n'aurait moins froid. Mais sur le chemin du retour quelque chose me fonça dedans ou plutôt quelqu'un ! Enroulée dans sa couverture, elle semblait apeurée. « Ho mon dieu ! Gips ! Y’a un truc bizarre là-bas, je croyais que c’était toi ! » c'était bien une fille.. à se faire des films pour un rien. Les petites frayeurs m'excitaient au contraire. J'aurais été enchanté de lui faire peur encore plus pour qu'elle se sente ensuite protégé à mes côtés mais, j'hésitais... Elle voulait maintenant me suivre pour le bois. « On va commencer le feu t'inquiète, ça ira mieux. Le méchant fantôme partira en voyant la lumière ! » Je passais un bras sur ses épaules, l'accompagnant vers le bord de l'eau.

Disposant plusieurs pierres en cercle, je formais une pyramide avec les brindilles et allumais des feuilles mortes positionnée en dessous. Le feu était petit et avait du mal à prendre à cause de l'humidité, mais je finis enfin par y arriver. « Restes là, maintenant, t'as plus rien à craindre, je vais aller voir si il y a quelque chose et je vais encore ramener du bois. Ça venait de par là ? » j'indiquais le côté opposé à celui où je m'étais rendu, attendant de m'y diriger, pour la rassurer.



Dernière édition par Gipsyn Frost le Ven 26 Sep - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Jeu 25 Sep - 23:03

STRANGE SMELL
Fumer après l’amour, quoi de mieux pour finir de passer le tremplin des emotions fortes ? J’en avais autant envie que d’aller m’emmitoufler dans la couverture pour échapper au froid. Mais le sacrifice en valait la peine. Même après avoir quitté l’eau j’avais toujours du mal à m’en remettre… J’avais donc pris la direction du bord de l’eau en proposant un petit remontant, proposition qui me valut de mériter une fessée. Je ne répondis que par un petit gémissement discret, après tout je ne pouvais pas lui casser le nez pour ça, pas lui en tous cas. Je me précipitais donc en direction de ma veste échouée avant de rejoindre la couverture pour aller me vêtir, n’ayant plus que ça de sec à me mettre sur le dos. Gips m’indiqua qu’il aller chercher du bois en attendant, chose à laquelle je hochais la tête, ne pouvant pas refuser une telle initiative, . « Bonne idée, tu es un amour. » Répondais-je en le regardant disparaître dans les arbres, impatiente de pouvoir sentir la chaleur du feu contre moi. Je commençais ensuite à m’appliquer pour faire un joint correcte malgré mes mains tremblantes sous l’effet du froid. Malheureusement un bruit étrange se fit entendre de l’autre côté de la direction qu’avait pris Gipsyn, perturbant ma sérénité. Dans l’immédiat je décidais d’y faire abstraction, préférant me dire qu’il s’agissait d’un oiseau nocturne ou d’un animal, mais le bruit devenait de plus en plus pressant. « Gips ! Arrête de me faire peur ! » Criais-je en m’attendant à le voir sortir du couvert des arbres, chose qui n’arriva pas. Je pris la decision de remettre tout ce que j’avais dans les mains à la place où je les avaient trouvées, enfilant ma veste tout doucement pour ne pas attirer la chose vers moi. J’enroulais ensuite la couverture autour de mon corps en me relevant tout doucement, puis je pris la même direction de Gipsyn, effrayée comme jamais. Une fois sous les arbres, je me mis à courir doucement, cherchant désespérément à retrouver la seule personne qui pouvait m’aider, gardant toujours un oeil derrière moi pour voir si on ne me suivait pas. Finalement, je rentrais en collision avec quelque chose, plus mou qu’un arbre, au quel je m’agrippais fermement. Je connaissais cette chose. « Ho mon dieu ! » Criais-je presque, me réfugiant dans ses bras comme un petit oiseau apeuré. « Gips ! Y’a un truc bizarre là-bas, je croyais que c’était toi ! » Continuais-je terrorisée. En temps normal, je n’avais rien d’une chochotte, mais dans une forêt aussi louche, avec tout ce que nous avions traversé jusqu’ici, je commençais vraiment à me poser des questions. « Je… Je crois que je vais chercher du bois avec toi… » Terminais-je en essayant de calmer ma frousse une bonne fois pour toutes.
 

_________________
WHO WILL FIX ME NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Ven 26 Sep - 18:41

STRANGE SMELL

kaya & gipsyn

Cherchant du bois, sous l'approbation de Kaya, je m'enfonçais donc dans la forêt. Ne craignant pas vraiment les éventuelles griffures de plantes sur mon corps nu, je ramassais ce que je pouvais, histoire de faire un feu rapidement, pour le bien de la belle. J'aimais ça. Partir comme ça, sans savoir où j'étais. Cette aventure me plaisait beaucoup, c'était une manière de découvrir de nouveaux lieux, une manière de se débrouiller en groupe. Mais durant ma recherche, j'entendis des pas s'approcher de moi. « Kaya ? » je regardais, sans vraiment discerner quoi que ce soit. Je jetais un œil vers le bord de l'eau mais je ne la voyais plus. Inquiété, je me rapprochais. Que faisait-elle, je lui avais pourtant dit de ne pas bouger... Ayant assez de petits bouts de bois pour commencer le feu, elle se sentirait peut être plus rassurée et surtout elle n'aurait moins froid. Mais sur le chemin du retour quelque chose me fonça dedans ou plutôt quelqu'un ! Enroulée dans sa couverture, elle semblait apeurée. « Ho mon dieu ! Gips ! Y’a un truc bizarre là-bas, je croyais que c’était toi ! » c'était bien une fille.. à se faire des films pour un rien. Les petites frayeurs m'excitaient au contraire. J'aurais été enchanté de lui faire peur encore plus pour qu'elle se sente ensuite protégé à mes côtés mais, j'hésitais... Elle voulait maintenant me suivre pour le bois. « On va commencer le feu t'inquiète, ça ira mieux. Le méchant fantôme partira en voyant la lumière ! » Je passais un bras sur ses épaules, l'accompagnant vers le bord de l'eau.

Disposant plusieurs pierres en cercle, je formais une pyramide avec les brindilles et allumais des feuilles mortes positionnée en dessous. Le feu était petit et avait du mal à prendre à cause de l'humidité, mais je finis enfin par y arriver. « Restes là, maintenant, t'as plus rien à craindre, je vais aller voir si il y a quelque chose et je vais encore ramener du bois. Ça venait de par là ? » j'indiquais le côté opposé à celui où je m'étais rendu, attendant de m'y diriger, pour la rassurer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Ven 26 Sep - 20:08

STRANGE SMELL
J’avais flipper comme une vraie novice, une gamine de dix ans aurait sans doute mieux gardé son sang froid. Il faut dire qu’après tout le temps que nous venions de passer dans cette maudite forêt, je commençais vraiment à me dire que ce n’était pas si paisible que ça. A chaque fois que la chance semblait nous sourire, quelque chose venait troubler l’ordre… La fatigue commençait aussi à se faire sentir et mes nerfs finissaient par prendre un sacré coup. J’avais donc couru là où le vent me portait espérant tomber sur la seule personne présente avec moi. Heureusement que Gips ne s’était pas trop enfoncé dans la forêt. Mais d’un autre côté, j’aurais largement préféré ne pas faire remarquer ma frousse et échapper à ses moqueries. Un fantôme ? Non, je n’étais pas à ce point stupide pour imaginer pareille chose, seulement avec un sanglier dans les parages, je me tenais prudente. « T’es nul ! On est dans une forêt, je me méfie c’est tout… » Répondais-je, légèrement vexée alors qu’il décidait de me ramener au-près de nos affaires. Une fois là bas, il s’activa pour faire le feu, je repris ma place abandonnée avant de fuir, reprenant sagement ce que j’étais entrain de faire, appréciant d’être tombé sur quelqu’un d’aussi serviable que lui.

Quand il eu terminé il m’indiqua qu’il voulait aller jeter un coup d’oeil pour voir ce qui avait pu me faire peur, chose que je redoutais au fond de moi, c’était littéralement inconscient que de vouloir y aller dans ses conditions. « Non, laisse. Ne t’en occupe pas, on verra bien. » Répondais-je en appliquant un dernier coup de langue sur la feuille du joint. Je ne voulais pas me retrouver seule de nouveau, mais d’un autre côté, le feu ne tiendrait pas longtemps. «  Vas juste chercher du bois, mais pas par là. Puis dépêche toi, le pétard t’attends. » Reprenais-je en souriant. Je m’activais ensuite à rechercher un briquet dans une des poches de ma veste, préparant tout ça sur la couverture que j’avais pris soin d’étaler sur le sol, attendant son retour avec impatience pour déguster ce petit plaisir. En attendant je pris la décision d’aller chercher nos vêtements pour les disposer à côté du feu pour les laisser sécher. J’avais hâte de pouvoir me remettre quelque chose sur le dos, non pas que rester nu pouvait être désagréable, bien au contraire même, c’était juste la question du froid. Je repris ensuite place sur la couverture, profitant d’être seule pour m’allonger et contempler le ciel nocturne. C’est vrai que l’endroit était paisible, malgré quelques détails désagréable. En faite, je commençais presque à m’attacher à Calstery. Dans le fond, même si cette ville avait tout d’un paradis paisible, elle renfermait quand même beaucoup de noirceur et de secrets au fond d’elle, de quoi me charmer.
 

_________________
WHO WILL FIX ME NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Dim 28 Sep - 1:20

STRANGE SMELL

kaya & gipsyn

Elle était vexée mais je trouvais ça amusant, ou plutôt, touchant ! Elle me dit que ce n'était pas la peine, mais juste pour la contredire et lui faire peur, je voulais me rendre là bas. Je me dirigeais un peu à côté, cherchant encore et toujours, coupant des branches, ramassant, m'abaissant. Je m'approchais de plus en plus vers le fameux endroits où elle avait entendue des bruits « suspects ». En faisant comme si quelque chose allait se passer, je commençais à jouer le jeu, seul. Marchant sur le plus de branches possible pour que ça craque fort, histoire qu'elle m'entende, je mimais une chute. « Putain ! » tombant derrière les buissons, je pris une grande inspiration, pour m'empêcher de rire. Ne sachant pas trop quel « scénario » inventer, je laissais aller mon imagination, ce qui n'était peut être pas une très bonne idée... « C'était quoi ça bordel ?! » Je criais, m'imaginant lui raconter ensuite ce que j'avais vu, ou plutôt senti. Je me voyais lui dire que quelque chose avait toucher, puis serrer mon épaule et que derrière moi à ce moment là, il n'y avait rien. Puis je continuais. « Breeze... C'est toi Breeze ? » j'allais ensuite lui raconter qu'un vent froid m'avait parcouru le dos et qu'une voix, identique à celle de ma meilleure amie, amie de la nature, m'aurait parler...  Je me relevais alors enfin, adoptant un air effrayé. Je préparais ma course. Me redirigeant vers elle, le bois toujours dans les bras, je fis mine de trébucher, criant son nom. « KAYA ! » puis je me relevais, continuant ma course, vers elle, balançant le bois à côté du feu pour me réfugier auprès d'elle.

M'agenouillant à ses côtés, je pris sa main dans la mienne. « Faut qu'on s'barre d'ici ma belle, on est vraiment pas les bienvenus, je sais pas ce qu'il y a mais... » Je fis mine de frissonner auprès d'elle. Tenant ma tête tout à coup, je gémissais « putain ça recommence, aah ! » je tombais à terre, allongé, me tordant, suppliant et le vent me parlait à nouveau. Je repris la main de Kaya, en la serrant fort, une main sur le front. « J'ai entendu la voix de Breeze, Kaya, j'ai entendu la voix de ma meilleure amie, je... Aaah ! » je replaçais à nouveau mes mains contre mes tempes, grimaçant, fermant les yeux et gesticulant comme un mec, qui se sentait possédé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Dim 28 Sep - 2:04

STRANGE SMELL
J’avais dis non pour qu’il aille jeter un coup d’oeil du côté où j’avais entendus les bruits, malheureusement il n’en fit qu’a sa tête, visant abstraction de ce que j’avais pu dire. Quoi qu’il ai dans cette forêt, tant pis pour lui s’il lui arrivait quelque chose… Du moins c’est que je me disais avant de commencer à entendre ses remarques venant de fameux coin. Au début j’essayais de ne pas m’en préoccuper, me persuadant qu’il s’agissait seulement d’une mauvaise blague de sa part, pour continuer à se moquer de moi. Malheureusement lorsqu’il hurla mon nom, ma frousse recommença de plus belle. Je sursautais sortant de ma rêverie de contemplation du ciel. «  Arrête ! C’est plus drôle là! » Répondais-je, définitivement vexée, la peur grandissant toujours autant. Puis il revient vers moi, presque en courant, comme terrorisé, comme s’il venait de voir la mort en personne dans cette maudite forêt. Il était tellement à fond dans son délire que je ne saisissais même pas toutes ses paroles, m’inquiétant de savoir ce qui venait de lui arriver pour qu’il veuille quitter comme ça cet endroit magique. « Arrête calme toi ! » Continuais-je complètement paniquée. J’allais bientôt finir par rejoindre son état de transe si il continuait à jouer avec mes nerfs de cette façon. J’avais presque les larmes aux yeux, fatiguée de toutes ses émotions, j’avais froid et peur. Je voulais juste me poser calmement et dormir…J’en avais marre d’avoir peur, d’être obligé de courir sans cesse pour se réfugier quelque part et devoir repartir de nouveau… Maintenant il se tordait, se tenant la tête comme si quelque chose demandait à sortir de là-dedans. C’était terminé pour moi, la frousse avait entièrement pris possession de mon être, me réduisant à peu de chose, j’étais presque sur le point de me mettre à hurler comme lui, mais une idée me traversa l’esprit. J’avais déjà vu que lorsque quelqu’un était déboussolé, une bonne claque bien placé permettait de remettre les choses en place. Si effectivement il se tramait quelque chose, je devais déjà réussir à le calmer pour réussir à faire quoi que se soit. Je ne réfléchis donc pas plus longtemps, écrasant ma main sur sa joue. «  Stop ! Maintenant tu arrête ! Tu te calme et tu me dis ce qui se passe ! » Criais-je à mon tour, toute aussi déboussolé qu’il en avait l’air, le saisissant par les épaules pour le secouer comme un prunier. Je voulais le faire réagirez sortir de sa torpeur. J’essayais quand même de garder un maximum mon sang froid pour ne pas montrer à quel point j’étais atteinte par la peur. Mais mes yeux larmoyant et ma voix tremblante devait sans doute me trahir. J’en pouvais plus et c’était une évidence, je m’effondrais donc, me repliant sur moi-même prêt à pleurer comme une gamine, suppliant que tout ça ne soit qu’un mauvais rêve et que je me réveille bientôt.  
 

_________________
WHO WILL FIX ME NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Mar 30 Sep - 0:23

STRANGE SMELL

kaya & gipsyn

J'agonisais, je faisais semblant bien sûr et je me prenais au jeu ! Ça avait l'air amusant de mon point de vue, mais je me rendis compte que j'étais peut être aller trop loin quand Kaya se mit à crier. Elle avait l'air vraiment affecté par tout ce cinéma. Je ne pensais pourtant pas être si bon acteur ! Puis j'avais aucune conscience, j'pensais pas non plus que j'aurais pu lui faire si peur. D'un autre côté, c'était plaisant de voir qu'elle s'inquiète pour moi... Bien sûr dans ces circonstances, ça perdait un peu tout son charme... Je jetais un coup d’œil en sa direction, cessant tout spasme subitement. Elle était recroquevillé sur elle-même, si touchée et accablée en même temps, que je regrettais de loin tout ce que je venais de faire... Il fallait maintenant que je lui remonte le moral. C'est ce que j'avais voulu après tout ! Lui faire peur pour la réconforter ensuite, pour qu'elle se sente en sécurité, mais là... Je venais de tout faire foirer. Vraiment pas perspicace Gips des fois. Vraiment pas !

Je me relevais m'approchant d'elle en silence, je caressais sa taille délicate, la serrant contre moi, embrassant sa joue, puis passant une main dans ses cheveux délicatement. « Je suis désolé Kaya, je... je pensais pas que tu aurais si peur... » Je la rapprochais encore de moi, essayant de la réchauffer, de la réconforter. Elle était belle comme ça aussi. Si elle ne l'avait pas aussi mal pris je lui aurais déjà sauter dessus à nouveau, mais... Ce n'était pas raisonnable. Ainsi je continuais ces gestes doux et tendres, espérant qu'elle ne me gifle pas. J'avais l'espoir de croire que celle d'avant (méritée) suffirait... Je pris son menton dans ma main, plongeant dans son regard, éclairé par le faible feu. « J'vais m'occuper du feu, on va fumer, j'vais te faire un massage et tu vas t'endormir, d'accord princesse ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   Mar 30 Sep - 20:26

STRANGE SMELL
« Je suis désolé Kaya, je... je pensais pas que tu aurais si peur... » Je m’en doutais. Je le savais. Je savais au fond de moi qu’il se payait ma tête. C’était évident, clair comme de l’eau de roche. J’aurais du le laisser, me concentrer sur autre chose, l’ignorer, faire comme si ça ne me touchait pas… J’avais vraiment flippé pour lui, non seulement parce que c’était con de crever comme ça, mais j’aurais fait quoi si sa blague était vraie ? Je préférais même pas imaginée, j’étais trop blasée, dégoutée. Alors je restais recroquevillé sur moi même, les larmes aux yeux sous le poids de la fatigue et des émotions. Il se releva, s’excusa, mais pour ma part je ne répondais même pas. J’avais honte d’avoir fondue comme ça, honte de me montrer aussi fragile, puis j’avais même pas envie d’en discuter. Bien sûr que j’avais eu peur, c’était évident maintenant. « T’es vraiment nul ! » Lâchais-je en essuyant les larmes aux coins de mes yeux, retenant un petit rire de soulagement. Dans d’autres circonstances, j’aurais sans doute ris jusqu’à avoir mal à côtes, mais là j’en pouvais vraiment plus, c’était le bouquet. Je me lovais dans ses bras, me laissant faire sous ses caresses de réconfort.

A présent il fallait que je me détende, et sa proposition me plaisait assez. Il aurait vite fait de se faire pardonner à ce rythme là. Alors je décidais de relâcher la pression un peu, reniflant un bon coup de façon négligée. Rester gracieuse n’était pas ma priorité. «  D’accord, ça me va. » Répondais-je en hochant la tête calmement. Puis je me redressais un peu pour le laisser se relever et faire le feu, cherchant où j’avais mis le pétard roulé avec soin. J’avais hâte de le goûter, de pouvoir décompresser un peu, puis je l’avais bien mériter après tout ce qui nous était arrivé, lui comme moi. Je donc mes aises, m’allongeant, mais sur le ventre cette fois pour lui laisser livre assez à mon dos pour son message. Je pris le pétard, le glissant entre mes lèvres sans attendre pour l’allumer, impatiente d’en sentir la saveur qui enivre.  Je tirais goulument dessus, toussotant légèrement sous la raideur de la fumée. Puis je fermais les yeux, posant ma tête sur ma main, oubliant presque tout ce qui venait de se passer. « Dépêche toi, il en vaut vraiment la peine… Il me fait presque plus d’effets que toi. » Dis-je, souriante à ma petite remarque. C’était presque faux dans l’ensemble, c’était juste un façon légère de me venger en attendant la véritable vengeance que j’exercerais plus tard sur lui. Je tirais une seconde fois dessus, me laissant envelopper de la caresse de ce petit bijou illicite.    
 

_________________
WHO WILL FIX ME NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

STRANGE SMELL, (gipsyn + kaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» strange aeons, les règles
» STRANGE AEONS gallerie à Riri
» The strange tower par MerejKay
» Tactique strange ^^
» Our strange duet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OB-LA-DI, OB-LA-DA :: les rps terminés :: événements :: lost in the wood-