AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ON AVAIT OUBLIÉ DE COCHER OUI, INSCRIVEZ VOUS breeeze
Venez nous rejoindre sur la CB !

La playlist est également vôtre, faites en bon usage! Smile

Partagez | 
 

 PAMKARA - La Magnifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
have a cigar with

avatar
LA SAGESSE
❅ MESSAGES : 194
❅ OCCUPATION : fumeur de havanes, en paix avec lui-même
❅ TALENT : la sérénité

MessageSujet: PAMKARA - La Magnifique    Mar 13 Jan - 0:12



Pamkara


Le mois de Janvier était pour moi propice à fonder une communauté basée sur le partage et la liberté. Je désirais sortir de toutes ces sociétés occidentales qui nous emprisonnent dans leurs mailles et nous pompent jusqu’à l’os. J’ai donc pris la route en portant mes idées comme un messie annonçant la bonne parole aux oreilles attentives. Les badauds rêveurs ont pris le chemin de la liberté à mes côtés pour partir trouver notre eldorado. Je divaguais ça et là dans la campagne Anglaise en me laissant porter par la brise du vent dans les arbres. Pour moi ça sonnait comme le chant d’un nouveau départ, d’un changement, d’une renaissance. La colline à l’est de la ville m’a accueilli à bras ouverts, comme une mère qui retrouve son fils. C’est là que j’ai aperçus la grande plaine qui s’étalait, m’enlaçant comme un soldat qui revient du combat. J’ai compris que nul part ailleurs je ne pourrais me sentir chez moi mieux qu’ici. C’est là haut sur la colline que tout c’est imposé à nous comme une évidence. Pendant sept jours de méditation, sept jours de réflexions, sept jours d’illumination. Sept jours où nous avons vécu Calstery et depuis nous ne l’avons jamais quitté.

Pamkara c’est un peu comme une fête de nouvelle année. Pamkara c’est le moment de se retrouver pour communier. Pamkara c’est pas juste un mot, pas juste une idée, c’est un moment pour se ressourcer. L’événement s’étale sur plusieurs jours, autant de temps qu’il a fallu pour fonder Calstery. Quelques jours où tu te laisser bercer par la nature, caresser par la vie, envouter par la musique, enlacer par la drogue, porter par le sage. Tu oublie qui tu es, tu oubli tout ce que tu as fais, tu oubli tout ce que tu hais. Pour certain ça sonne comme une révélation, pour d’autres ce n’est qu’un temps pour s’amuser, mais le plus important c’est que ça représente à tes yeux. Tu es donc invité à nous retrouver sur la colline pour vivre Pamkara avec nous et fêter la naissance de nos origines.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org
have a cigar with

avatar
RAINBOW ☀
❅ MESSAGES : 364
❅ OCCUPATION : danser, aimer, sourire, mais aussi m'occuper du troupeau, et courir les champs. Elle fait aussi de la poterie.
❅ TALENT : Elle est si douce et tellement en communion avec la nature qu'elle n'effraie pas les animaux. Tout types.

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Mar 13 Jan - 12:47

certains croient en dieu, Allah, ou bouddha,
moi, je crois en calstery et pamkara.

le froid m'empêche de pouvoir être nue,
mais le vent caresse mes cheveux comme à son habitude.
Moi, j'ai montée une grande tente avec mes amies par ici, en haut de la colline.
Devant, c'est l'immense feu qui crépite et réchauffe nos joues.
Entre mes mains un délice de liqueur fruitée, près de moi des amis dévoués,
c'est ça pour moi, pamkara.

Le sourire aux lèvres, assise sur ma bûche, j'observe quelques secondes le feu, puis les gens, puis le feu encore. Puis je lève la tête et les étoiles caressent mon esprit. Je ferme les yeux et laisse la nature se glisser en moi. Je finis mon verre et le pose dans l'herbe, et je me lève, et les pans de mes habits tournoient autour de moi, alors que de ma gorge sort quelques notes cristallines au son de la musique.

et je tourne,
et je danse,
et pamkara danse avec moi.

_________________

{c'est le vent qui m'as dit}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t114-i-hope-some-day-you-e
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Mar 13 Jan - 19:53

Se laisser porter.
Se laisser envouter.
Vivre et non plus survivre.
Se laisser planer.
Se laisser enlacer.

T'as tout oublié, même qui tu étais.
T'as tout laissé derrière toi, juste pour savourer.
Ce qui fait mal et ton corps qui a mal.
Ce qui ne va pas bien et tout ce qui ne fait pas du bien.
T'essayes, au milieu de ces âmes sans peine.
T'essayes, au milieu de ces âmes sans haine.
Tête baissée dans ta quête du bonheur.
Tête baissée dans ta fuite du malheur.

Et si eux avaient la réponse ?
Et si eux avaient le remède à tous tes maux ?
Et si eux avaient tout compris ?

Alors tu te mêles à la danse.
Doucement tu te balances.
Par la musique tu te laisses enivrer.
Par les substances tu te laisses délivrer.
Les paumes ouvertes vers le monde.
Le coeur fermé à l'immonde.
Danser dans la lumière.
Adresser tes prières.
Fêter le beau.
Fêter le renouveau.

_________________
WHO WILL FIX ME NOW


Dernière édition par Fauve le Ven 16 Jan - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
RAINBOW ☀
❅ MESSAGES : 443
❅ AGE : 32 ❅ OCCUPATION : Couper des arbres dans la forêt, sculpter des meubles et objets de décoration, s'occuper de sa famille, profiter de la vie simplement.
❅ TALENT : Empathie, ressent ce que les gens qui l'entourent ressentent

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Mer 14 Jan - 16:14

Tous les ans je participe au Pamkara. Tous les ans depuis que je suis né. Tout petit mes parents m'y amenaient avec mes frères et sœur. On mangeait, on buvait, on dansait autour du feu. J'y vais toujours et j'irais pour toujours. Mon destin m'a ramené chez moi, jamais plus je ne partirais. A ce moment précis je sais, je sais que c'est ici que mon bonheur sera total. Il n'y a qu'ici que je pourrais rencontrer l'amour, qu'ici que mes amis me sont aussi cher. Alors je danse, je tape dans le grand feu pour faire s'élever des braises et les voir danser autour de nous. En tant que bûcheron du village, c'est mon rôle d’alimenter le feu. Pour le Pamkara, je feu est spécial, il doit briller sans s'éteindre un instant, briller jusqu'à la fin de la fête. Si cela doit durer des jours alors je resterais autant qu'il le faudra à danser, à boire et à fumer près de ce feu pour veiller sur lui. C'est l'ancien qui m'a apprit à le faire, j'ai une responsabilité ce soir, je suis un peu comme le gardien de leurs nuits et de leurs jours. Le temps s'est refroidit et le feu, c'est ce qui réuni, ce qui réchauffe les cœurs. J'ai vu des gens changer pendant un Pamkara, renier leurs peurs et leur haine et communier. Dansez avec nous, dansez petites plantes, dansez et vous vivrez, dansez et je vous enlacerais de mes bras robustes, tel le sommeil s'empare de nous tous. N'ayez crainte, ce soir, l'Ours n'est pas dangereux, il est sortit de sa forêt pour vous voir, pour vous aimer et vous choyer, il veillera sur votre sommeil. Alors amusez-vous, lâchez-vous, on ne sait de ce que demain sera fait. Assis dans mon coin près du feu à fumer ma pipe, je vous vois, vous vous questionnez, vous qui êtes nouveau. Qui est cet homme si musclé qui semble tout droit sortit d'un autre temps. Approchez, je ne mort pas, et alors vous me connaîtrez et j'apprendrais à vous aimer. Un peu plus loin une jeune fille danse de sa voix douce et claire comme le cristal. Elle a ce quelque chose d’envoûtant, de magique, ce quelque chose de Pamkara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/post?p=6816&mode=editp
have a cigar with

avatar
THUNDER ϟ
❅ MESSAGES : 601
❅ AGE : 37 ❅ OCCUPATION : Vous donner du plaisir.
❅ TALENT : Perversion.

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Ven 16 Jan - 15:35



Blew me
ft. LIBRE


J’avais un grain ou alors, j’venais de Mars. Je comprenais pas leur délire à danser dans le froid de l’hiver, de faire un feu de camp, rire dehors alors qu’on est trois mille fois mieux à l’intérieur avec une belle grosse tasse de café.

C’était une journée où je n’avais vraiment pas envie de me prendre la tête, n’avais pas envie de râler sur ces gens qui passaient en faisant un bouchant pas possible. Donc je décidais d’aller jeter un coup d’oeil à cette fameuse fête de bobos. J’avais envie de savoir sur quels pieds ils dansaient, savoir s’ils avaient besoin de mes qualités pour faire un peu plus la bringue.

Là-bas, des filles dansaient comme si elles étaient envoutées par je ne sais qui. C’était assez drôle et c’est pour ça que j’avais un petit sourire en coin. C'était débile tout de même de danser ainsi pour, en fait, toutes les raisons du monde. C'était inutile. ça ne changerait rien au monde. Comme toujours j’avais dans l’une de mes mains mon ultime poison, ma cigarette. C’était rare de me voir sans et pendant un temps je restais adossée à un arbre tout en tirant sur cette dernière.

Mon regard sombre et accentué grâce au maquillage s’attarda sur ce grand gaillard que je voyais parfois. Déjà, qu’il ne m’inspirait pas vraiment confiance, aujourd’hui, je le trouvais encore plus dément. La seule chose qui aurait pu atténuer tout ça c’était son physique, mais encore...

made by lizzou – icons & gif by tumblr


Dernière édition par Duchesse le Mar 17 Fév - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t60-drugs-drugs-drugs-ever
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 51
❅ TALENT : Ma passion : les Mots. Mon obsession : le Son.

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Dim 18 Jan - 16:27

Jim voit les gens tournoyer autour d'elle. Elle est perdue, ne comprends pas où elle est, qui sont ces gens. Elle est prise entre une fille qui tournoie, les gens qui chantent, la fumée qui s'installe au dessus, et le feu qui crépite. Elle s'écarte, se sent noyée dans tous ces gens qui courent, dansent, chantent. On dirait une célébration sectaire affreusement flippante. Un jeune garçon lui offre un mot. Un seul. Pamkara. Elle ne connait pas ce mot et pourtant elle entends son pouvoir. Elle sent ce qu'il représente pour ces gens là. Jim est une amoureuse des mots. Etait une amoureuse des mots. De ses mots en fait. A lui. Il a tout emporté dans la tombe. Son coeur, son âme. Les mots, le son.

Envolés,
il ne reste que les miettes d'un Amour béant.
Il était voleur, triste poète, fou, libre.
Il était sculpteur d'âme,
il l'a rendue belle, il l'a rendue intermédiaire du Son.
Il l'a faite Princesse de ses mots,
et la voix du Silence.
Il était lui. Il l'a faite elle.
Il n'a pas réalisé que l'artiste et l'oeuvre ne sont qu'un.
Que l'oeuvre sans l'artiste est perdue.
Condamnée à l'exposition, à une admiration qui n'a plus de sens.
L'oeuvre Jim est morte aussi.

Elle n'a pas perdu son talent Jim, non. Elle a perdue son âme. Ce qui la rendait non pas talentueuse mais génie inaccessible. Ce qui lui donnait le droit d'entendre les murs, d'entendre le son. Brut. Vécu. Tout lui fait mal maintenant dans la musique. Rien n'est plus pareil. Les mots n'ont plus l'air si lisses, si sculptés, si riches. Le Son n'a plus cette authenticité qu'il avait autrefois. Elle chante toujours aussi bien. Joue toujours avec autant d'amour. Mais il n'y a plus cette façon expressive, incroyable, fusionnelle, qui offrait aux autres le pouvoir d'entendre aussi le vrai Son. Celui qui vibre tout au fond, qui demeure bien plus loin qu'une chanson.

La musique est douce. Elle ne grésille pas à ses oreilles. Pourtant elle ne l'aime pas. Parce que cette musique là, -le Son de Pamkara-, a quelque chose qui la gène. La musique est belle, libre, certes. Elle n'a pas de sens cependant. Ces gens chantent Pamkara avec le coeur, avec l'amour, la paix et tout leurs idéaux de bobos. Mais il manque la réalité dans tout ça. Il manque ce qui rend les gens beaux. Il chantent l'amour en oubliant ce qui fait que l'amour est beau. Il chantent la paix en oubliant pourquoi ce mot existe. Pamkara n'a pas de sens pour Jim. Leur musique non plus. C'est une sorte de cacophonie joyeuse. Un mélange de guitares, de tam-tam, de ukulélés qui ne jouent pas les mêmes choses. ça rend l'endroit, l'instant, folklorique, admettons. ça lui donnerait presque des envies de prendre une guitare et de chanter, mais non. Il y a trop de poésie et de bonheur ici pour qu'elle vienne ramener son talent brisé en leur disant que leur vie n'est pas la réalité.

Jim cherche des yeux un coin. Après tout maintenant qu'elle est là, il ne faut pas se gêner. Il fait froid, son souffle laisse une trace blanche dans l'air. Elle se dirige vers un grand tas de muscles fumant sa pipe comme un ours des bois, habité par un calme sauvage qui brille derrière ses airs flippants. Ses mains sont calleuses, ouvrières. Jim s'assoit sur le tronc, la buche, la chose en bois sur lequel il est lui même assit. S'installe en tailleurs, essaye de comprendre ces gens. Elle n'est pas très réceptive a ce genre de conneries festives. Elle l'aurait été avant. Elle tourne les yeux vers l'homme à ses côtés. Elle voit ses yeux. Elle écoute son rythme. Sale habitude de celle qui a connu la vraie musique. Il vibre avec le feu, il est habité par le feu qui danse devant ses yeux. C'est évident. "Tu es un espèce de grand shaman du feu?". Le ton est mi-amusé, mi-sérieux. Elle rit ensuite. De son grand rire, un peu fou. Un peu déglingué. Taré et flippant aussi. Un rire tout de même. Qui découpe sans gène la musique autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
RAINBOW ☀
❅ MESSAGES : 443
❅ AGE : 32 ❅ OCCUPATION : Couper des arbres dans la forêt, sculpter des meubles et objets de décoration, s'occuper de sa famille, profiter de la vie simplement.
❅ TALENT : Empathie, ressent ce que les gens qui l'entourent ressentent

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Jeu 22 Jan - 14:01

L'effervescence du moment, toujours plus de monde arrive, les heures passes et se ressemblent sans se ressembler vraiment. Breeze est toujours en train de danser de son jolie petit corps, étrange aura qui s'échappe d'elle depuis toujours. J'y suis sensible, la lune lui parle après tout. J'aimerais savoir ce qu'elle lui dit à mon propos, alors simplement je l'observe tandis que mon regard est embrumé par la Mary qui m'accompagne. Lorsque j'en ai je la fume à la pipe, c'est spécial, certes, mais ça donne quelque chose de particulier. J'aime la pipe, j'ai l'impression de revenir au temps de Sherlock Holmes, comme si c'était moi Watson. La reine de la drogue vint nous ravir de sa présence, je sens bien qu'elle ne se sens pas dans son élément, mais en tant que vendeur, si tu rate Pamkara, tu rate ta meilleure recette de l'année. Pendant un instant je sens son regard noir sur moi, elle a quelque chose d'intriguant qui pourtant vous glace le sang. Et puis je pense à tout et à rien, à ma Rosie qui semble perturbée ces derniers temps, mais aussi incroyablement déterminée, je me demande ce qu'elle a en tête. Je la connais ma petite sœur, quand elle a prévus quelque chose, mieux vaux ne pas être sur sa route, je ne la questionnerais donc pas d’avantage. Et puis toujours dans le questionnement, une jeune pouce s'approche, elle ne semble pas très attirée par ce qui se passe autour d'elle, cela semble la perturber grandement. Cependant elle fait l'effort, je trouve ça beau, c'est ça aussi Pamkara. Assise à côté de moi, elle semble vouloir se rapprocher, faire connaissance, mais je ne sais pas trop comment l'inviter à parler. Puis finalement, ça sort tout seul, comme si c'était une évidence. Ça question me fait sourire. Elle me faire sourire, elle me fait même rire. "J'ai pour devoir de le maintenir en vie jusqu'à la fin du Pamkara. C'est un feu très spécial tu sais, il n'est pas que composé de bois et de brindilles. Le vieux sage m'a apprit, et lorsque je serais vieux, j'apprendrais à quelqu'un à mon tour." Elle est si étrange, si fascinante, comme si dans son esprit, un combat de titans se livrait en silence. J'aime ces gens qui ont une histoire, un passé, un don, une bizarrerie, un peu comme Breeze. Moi je les trouve beau, je les trouve attirant, même si je ressens les émotions des gens qui m'entoure, je sais apprécier leur rage et leur tristesse, même quand elles me sont insupportables. Je sens ce petit bout de femme torturé par le sentiment d'être seule même entourée, de ne pas avoir avec elle Cette personne. Je sais ce que c'est, moi aussi je la cherche. "Tu est nouvelle ici jolie muse ? J'ai beau chercher, je me souviendrais cette détresse si je l'avais ressentis auparavant. Dis moi douce mélopée, qui es tu aujourd'hui ?" Au fond de moi je sens, je sais qu'elle est musique, qu'elle est douceur, qu'elle est beauté. Je ne sais pourquoi elle semble y avoir renoncé, j'aimerais l'aider, elle qui a ce don, elle qui est telle Euterpe, la muse du son, pourquoi a-t'elle mis un gouffre entre elle et le monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/post?p=6816&mode=editp
have a cigar with

avatar
RAINBOW ☀
❅ MESSAGES : 364
❅ OCCUPATION : danser, aimer, sourire, mais aussi m'occuper du troupeau, et courir les champs. Elle fait aussi de la poterie.
❅ TALENT : Elle est si douce et tellement en communion avec la nature qu'elle n'effraie pas les animaux. Tout types.

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Jeu 22 Jan - 16:58

pamkara, c'est moi, eux, toi,
pamkara, c'est la lune et les étoiles
celles du ciel et aussi celles du feu, de la terre.
dans nos yeux aussi, des étoiles partout, dans nos coeurs.

du bout des doigts elle sourit, la vie, du bout des doigts elle me chatouille et je rit. Quand je danse, le monde danse avec moi et quand je chante, le vent porte mes pas. Pamkara, tout les ans est si beau, que quand je croise le regard de duchesse qui elle ne s'amuse pas, je ne peux m'empêcher de ressentir un peu de tristesse. Je m'approche et, (on m'as toujours dit touche du bout des doigts quand tu as peur, tu auras essayer) je passe un châle autour de son cou. Mes yeux dans les siens, si intense, si profonds, je ne frissonne pas et même je sourit, parce que moi j'ai osé, et pamkara était là. Les plumes dans mes cheveux, la peinture légère sur mes joues, l'amour de mon coeur autour de moi, je retourne danser avec le feu, avec la demoiselle aussi. Elle ouvre les paumes vers le ciel alors j'en attrape une avec douceur, liant mes doigts aux siens, j'enroule mon âme à la sienne pour quelques secondes. Puis alors que la guitare arrête de chanter, mes dernières notes résonnent avec elles, et après un baiser lâche l'hirondelle pour qu'elle continue à voler. Mes amours sont en retard, ou sont-ils passés ? Alors que je reprend avec douceur mon verre de liqueur, je m'approche du dieu du feu et son sourire vermeille, et de la belle à ses côtés. Mon regard azur vert se pose dans le siens, et il ne me dit rien, alors avec douceur, je passe une main sur sa joue et embrasse ses lèvres avec douceur, avec sourire. Collier de plume passe de moi à elle, de mon cou à son cou. bienvenue à ton premier pamkara. Un murmure pour elle, puis je fait le tour de la souche et viens m'accroupir derrière ce bel ours, passant ma main libre autour de sa taille et sur son ventre, je pose ma tête dans son dos.

Pamkara, c'est eux, c'est moi.

_________________

{c'est le vent qui m'as dit}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t114-i-hope-some-day-you-e
have a cigar with

avatar
BLUE SKY ★
❅ MESSAGES : 41
❅ AGE : 27 ❅ OCCUPATION : Allumeuse d'encens
❅ TALENT : Dessin/communication astrale

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Jeu 22 Jan - 22:03

Cela fait maintenant une semaine que je suis installée à Calstery, et depuis ma caravane j’entends de drôles de sons et de cris. Je sors un instant, et je crois distinguer des bruits de tambours, de guitares, des voix extasiées et remplies de joie. Que se passe-t-il ? J’agrippe mon gilet de soie noir et le met sur mes épaules, je sens la douceur de sa matière jusque sur mes pieds, que je laisse nus, et je sors. Guidée par les sons, je marche dans la nuit et sur le sol humide et froid, et je distingue une petite colline sur laquelle je marche sans difficulté. Arrivée en haut, c’est toute la ville qu’on aperçoit, mais ce soir ce n’est pas ce spectacle qui attire les regards, mais un autre : le feu.

Un immense brasier se tient sur la colline, je n’en ai jamais vu de tel. A ses côtés s’active un homme, que dis-je, un géant, un miracle de la Nature. Homme ou bête ? Je ne saurais le dire, mais malgré son imposante anatomie, il semble en paix et en harmonie avec ce qui l’entoure, il semble heureux.

Un peu plus loin je crois voir le Sage, le créateur de cet univers. Il est debout, il observe, tel un père regardant ses enfants. Odin

Je ne connais personne ici, pas encore, mais des filles passent devant moi en tournoyant et en m’invitant à rejoindre « Pamkara ». Ce doit être le nom de cet événement, quoi qu’il soit. C’est très beau à voir toutes ces filles et ces garçons dansant, ne pensant pas, célébrant leur amour pour la vie. C’est tellement différent d’où je viens, que c’en est effrayant de beauté.

Je détourne mon regard et continue mon inspection curieuse et mes yeux se posent sur une grande femme brune, adossée contre un arbre. Son regard et sa position contrastent avec la joie de vivre et les ondes positives qui émanent du foyer. Il ne semble pas qu’elle soit là pour célébrer quoi que ce soit, ni même pour danser. Il émane d’elle un cynisme et un mépris brulant. Bizarre. Oh, et elle n’est pas seule.

Personne n’est seul
Aucun d’eux n’est seul
Il y a toujours une âme qui sort de son linceul
To share death with alive people


Ca ne m’étonne pas, ça ne m’effraie plus. Je vois les âmes, je vois les esprits, qui se sont joints aux vivants pour célébrer Pamkara. C’est une communion, tous sont là en paix. Les morts dansent aux côtés des vivants, et pour celle qui peut admirer ce spectacle, il restera inoubliable et d'une beauté sans limites. Je me rends compte que c’est un don que de voir, que c’est une bénédiction. Pour la première fois je suis reconnaissante de VOIR.
Ca y est j’ai compris, la magie de Pamkara c’est ça : faire accepter aux gens qui ils sont, les aider à vivre avec leur côté sombre.

La vie n’est que Paix
La mort n’est que Paix


And I’m watching.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t389-even-in-my-darkness-i
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 971
❅ TALENT : un coup de crayon sur du papier canson

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Ven 23 Jan - 15:19

Eux tourbillons, blizzard, brume amère.
Ils me glacent, mais ça brûle à l’intérieur.
Eux virevoltent, magnifiques, ailleurs.


Je ferme les yeux. Ils sont mon obsession, ceux qui me rongent de leur joie sans limite et leurs sourires aguicheurs.  Je tombe dans leur ronde sans fin, j’me laisse emporter. J’expire la peur, la haine, elles s’échappent, reines, dans la fumée du creux de mes lèvres. Ô douce Mary, c’est un privilège de t’avoir avec moi ce soir. Tout vole autour de moi. Mais j’me force à rester, là, assis dans ce froid hivernal,  loin du feu. La plupart sont possédés par la foi que j’ai perdu, qui m’a perdu peu à peu.

Là bas j’aperçois l’enfant du vent, heureuse dansante. Elle s’approche alors du grand Ours à l’air sympathique. Rejoignant la fille un peu lointaine d’ailleurs, nouvelle, qui semble désillusionnée au moins autant que moi. Pourtant, ce petit trio à l’air bien, paisible, ils sont au cœur de la fête, près du feu, ils sont aussi Pamkara.

Sans savoir, sans chercher je marche, un peu plus loin. Pour m’arrêter en retrait derrière la jolie blonde, perdue mais qui semble vouloir se libérer de quelque chose ce soir. Je ne la quitte pas des yeux, la regarde danser, scruttant ses moindres gestes, essayant de comprendre quelque chose d’invisible qui se dégagerait d’elle, puis je m’approche. Décidé.  Elle ralenti sa cadence, j’en profite. Doucement je caresse sa hanche du bout de mes doigts et glisse ma précieuse Mary, au bord de ses lèvres. Je ne parle pas et laisse aller mon souffle chaud contre son cou, comme pour la rassurer. Inutilement.
Mais je ne suis pas comme eux. Amour, bonheur, naïveté. Je jette un œil à cette femme adossée à l’arbre, qui ne semble pas vraiment apprécier ce genre de cérémonie, mais qui regarde, qui guette pourtant. Puis une autre, si intrigante, découvrant les joies de cette célébration, émerveillée. Il y avait de tout ici. Puis y avait nous aussi, pour une seconde encore peut-être.

Je me détachais d’elle, murmurant à son oreille. « c’est fou, c’que la force de Pamkara peut faire, n’est-ce pas ? » reprenant le joint de ses lèvres, je les dévisageais presque tous. Comme si je ne les connaissais plus. Comme si je cherchais à trouver encore d’autres choses en eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t358-autoportrait-foudre
have a cigar with

avatar
CLOUDY ☁
❅ MESSAGES : 357
❅ OCCUPATION : Vendeuse de Livres
❅ TALENT : Emprisonner la vie à travers un objectif

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Ven 23 Jan - 18:37

Tu sais que tu peux y arriver,
Que ton âme finira peut-être par être soignée,
Eux ils sont là pour t’aider,
Jusque ciel te porter.

Personne ne cherche à savoir qui tu es, quel mal tu as fait. Comme si ces inconnus savaient déjà tout de toi, mais que ça ne les effrayait pas. La joie, les coeurs, les âmes, les mains se mêlent dans une ronde éternelle, que même la force du temps ne pourrait briser. Tu laisses la douce fraicheur de l'hiver t'enlacer, la lumière du grand feu t'embrasser. Toutes tes voix dans ta tête se mêlent aux chants, tu finis même par ne plus les entendre, comme si tout ça n'était qu'un lointain cauchemar qui venait de rendre l’âme. Il y a ceux qui regardent de loin, sans oser se mêler et ceux qui viennent tout contre toi pour te faire danser, t’aider à rêver. Toi tu as ouvert les mains, pour qu’ils viennent les saisir, qu’on t’aide à te relever, de ta torpeur, qu’on t’aide à sortir. T’y croyais plus, tu pensais que ça n’arriverait plus, que jamais on ne te les prendrait, que jamais on essayerait de te sauver et pourtant… Pourtant, il y a bien cette main qui vient caresser la tienne, ces doigts qui se mêlent à toi, comme une promesse muette. Tu veux pas la lâcher, tu veux pas y renoncer, tu veux seulement qu’elle t’emmène rêver, qu’elle t’apprenne à voler. Pendant un instant tu t'y vois, presque tu y crois, mais un baiser impromptu vient vous rapprocher autant que vous séparer. Tu n'as pas un esprit trop fermé, qui demande seulement à se laisser aller, ça t'es même déjà arrivé, mais cela a le don de te surprendre et tu ne sais pas comment tu dois le prendre.

Personne ne veut te porter,
T’es bonne qu’à être abandonner,
T’es bonne qu’à laisser sombrer,
Certainement pas à être sauvée,

Aujourd'hui t'es plutôt prude dans ta tête, même si tu es d'humeur à faire la fête. Tu la regardes s'éloigner, toi t'as presque arrêté de danser ne sachant plus trop ce que tu cherchais. Comme si tes yeux décidaient de s'ouvrir à nouveau, tu te demandes ce qui t'as poussé à venir là. Tu n'es pas comme eux, tu n'as rien avoir avec eux. Fauve elle est sauvage, en elle, elle a trop de rage. Danser, rire, rêver, ce n'est pas pour toi, c'est trop différent de toi.Alors, tu as un instant d'hésitation, tes jambes sont prêtes à te porter pour t'emmener courir loin d'ici, pour laisser tous ces mirages derrières toi. Il faut croire que ça ne devait pas suffire, que ta connerie n'était pas encore assez visible pour qu'un serpent se décide à prendre possession de ton innocence. Ce n'est pas vraiment un serpent, c'est juste un homme qui doit s'imaginer qu'il peut profiter de la confusion du moment. Ses doigts qui viennent se poser sur toi, son souffle chaud au creux de ton cou, Mary qu’il t’offre sur un plateau d’argent pour qu’elle vienne t’embrasser avec son venin. Non, c’est tout ce dont tu n’as pas besoin. Tu dis rien, tu fais rien, tu es simplement plus paumé que tu l’as jamais été. Tout ça ce n’est pas toi, ça n’a rien avoir avec toi. T’es comme une poupée de porcelaine, incapable d’agir, de réagir, ta joie de l’inconnu à fait place à la peur , un peu à la stupeur. Il fini par se détacher pour glisser à ton oreille des paroles aussi incongrues que tout ce qui t’entour et récupérer son poison. Ton visage se durci, ta naïveté s’est envolée, tu le dévisage comme si dans ses yeux il pouvait y avoir une réponse. « C’est dans la tête que ça se passe, je dois pas être faite pour ça… C’est ridicule » Tu siffle ça entre tes dents sans le lâcher des yeux. A le regarder comme ça on dirait qu’il n’en fait pas parti, que comme toi il s’est retrouvé là sans savoir pourquoi. Puis à force de le regarder c’est comme si dans ta tête le puzzle se reformait, tu l’as déjà vu dans le coin, mais t’es incapable de savoir où et pourquoi vos chemins se sont déjà croisés. D’un autre côté ce n’est peut-être que ta tête qui s’amuse à te jouer des tours. « Puis qu’est-ce-que tu sais à ce sujet toi ? Je suis sûr que t’en saisis pas mieux le sens que moi » T’es toujours aussi méfiante, toujours aussi brute dans tes mots. Tu supporte pas être incapable de cerner les gens, lui il est bien trop flou à ton goût.

_________________
WHO WILL FIX ME NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
have a cigar with

avatar
THUNDER ϟ
❅ MESSAGES : 39
❅ TALENT : Caméléon

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Ven 6 Fév - 21:55



       
       Pamkara la Magnifique
       you can't always get what you want...

   
P
amkara. Un concept étrange et nouveau pour moi. Un avis neutre ? Ils ne sont pas dans notre réalité. Mon avis ? Complètement fous, ces Calsteriens. J'ai une grimace. Mais bon, je me suis assez cachée chez ce Lennon. Il est temps d'investiguer les environs...de rencontrer des gens. Évaluer lesquels je dois manipuler pour mieux me sortir de ce pétrin sans fond dans lequel je me trouve. Une semaine. Ça fait bien une semaine que je suis ici. Dans ce bled pseudo-utopiste. Ils se voilent bien la face, les habitants ! Comme si on pouvait vivre d'amour et d'eau fraîche ! Je ris intérieurement mais n'en dis rien, je ne veux pas froisser mon hôte. J'ai trop besoin de son toit et de la nourriture qu'il accepte de m'offrir en échange de rien du tout.

Voilà pourquoi je me trouve ici. Dans une tunique en lin blanc crème, petit sac en main. Quitte à participer, hors de question de me séparer de mes cigarettes ... je sens que j'en aurai bien besoin. Sans grande surprise, ils ont tous l'air cons. Probablement complètement drogués, aussi. Un brun baraqué danse comme un forcené autour du feu, et je sens un sourire poindre sur mon visage : r-i-d-i-c-u-l-e.

Ridicules, ils le sont tous. Avec leurs croyances d'un autre temps... L'Homme est un loup pour l'Homme et ce n'est même pas moi qui l'ai affirmé en premier ! N'empêche ... j'ai froid. Alors, bien que ne voulant pas vraiment participer à cette fête, je m'approche du feu. Question de pragmatisme : quand j'ai froid, je m'approche des sources de chaleur. Et j'ai beau ne pas partager une seule seconde leur enthousiasme, je m'essaie à quelques pas de danse au rythme de la musique qui plane ...

Histoire de faire comme si.
WILDBIRD
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t369-le-cameleon-aux-mille
have a cigar with

avatar
THUNDER ϟ
❅ MESSAGES : 601
❅ AGE : 37 ❅ OCCUPATION : Vous donner du plaisir.
❅ TALENT : Perversion.

MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    Mar 17 Fév - 16:19



Blew me.
ft. LIBRE


Je viens toujours à ces fêtes ridicules pour voir qui me fait vivre, pour voir comme les gens se comportent en société, enfin si on peut parler d’une société. Il n’y a aucune règles et si l’une des ses demoiselles enlevait son haut, ça ne me surprendrait pas. Je souris à cette jeune femme qui m’a accordé un sourire, le sien était si tendre et le mien si cru, si franc, si droit. Mes yeux sont toujours remplies d’étoiles, car je crois que chacune des personnes présentes est peut-être l’un de mes habitués.

Je suis polie mais autant pas me faire chier, cependant j’ai un flair hors normes, les gens ici sont des philosophes, des drogués, des gens qui cherche une certaine liberté, mais pas moi, moi je sais regardais dans le fond des gens. C’est ainsi que j’ai repéré cette jolie blonde là, pas loin du feux, son regard la trahissait plus qu’autre chose. Je ne l’ai jamais vu, je suis sûre qu’elle ne fait pas partie de mes chers consommateurs, je n’ai donc rien à craindre, peut-être même pourrais-je l’insiter à consommer. Sa tête ne me dis rien, elle est nouvelle, il n’y a pas de doutes. Encore un sourire, mais là, j’en ai un vrai. Je sais à quoi m’attendre alors, je m’approche doucement, puis m’assit sur un rondin de bois disposé là pour qu’on s’y assoit. « C’est drôle, malgré tout l’effort que tu y mets, tu ne ressembles à personne d’autre ici... » Je plaça mon regard dans les yeux fuyant de la blondinette, j’apprendrais certainement plus tard qu’elle s’appelle Enora. « Un peu comme moi… La différence est que je ne fais pas semblant... » J’aimais les phrases cinglantes, les phrases méchantes, celles qui montre que je suis une peste et qu’au final, je dirige un peu cette ville.

Je reste là, finissant ma cigarette à regarder les autres danser, à fumer eux aussi, putain on est nombreux à aimer se niquer les poumons, mais soit. Il y en a un paquet qui aime se tuer à Molly, mourir d’amour, mourir drogué. C’est décevant lorsque l’un d’entre eux meurt pour une petite surdose. Ce n’est pas bon pour mon marché. J’écrase le mégot sur le sol et lui en tends une. « La prochaine fois, coince ton paquet dans le soutif, avec les lanières ça libère les mains. » J’eus un sourire, partager mes petites combines était chose assez rare. Je n’allais tout de même pas la draguer la petite, c’était fou comme elle avait une tête d’hétéro pur sang, comme si elle avait une pancarte avec écris « NO GAY IN HERE ». Peut-être me trompais-je, j’en serais rapidement plus.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t60-drugs-drugs-drugs-ever
have a cigar with
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: PAMKARA - La Magnifique    

Revenir en haut Aller en bas
 

PAMKARA - La Magnifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un magnifique jeu qui peut vous faire pleurer....
» Ngubevu, petite ville magnifique. (Enfin à mon goût).
» Diorama magnifique
» SEED des plus magnifique jamais connu
» Lupin le Magnifique (Bis repetitas)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: DAY TRIPPER :: fitzburg :: hill-