AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ON AVAIT OUBLIÉ DE COCHER OUI, INSCRIVEZ VOUS breeeze
Venez nous rejoindre sur la CB !

La playlist est également vôtre, faites en bon usage! Smile

Partagez | 
 

 Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
have a cigar with
Invité

Invité

MessageSujet: Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'   Jeu 25 Sep - 8:33




  Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu.


J’aime bien cet endroit. C’est l’endroit. L’endroit de quoi ? De tout. De rien. L’endroit du calme, du boucan de l’eau. Du silence des âmes, du chant des oiseaux. C’est l’endroit de la solitude. D’un moment face à sa conscience. Mais d’une population animale, d’un monde remplis d’espèces. C’est l’endroit du paradoxal. L’endroit de mes pensées, j’aime venir ici. J’aime m’y oublier. Il ne fait ni chaud, ni froid. J’ôte ma chemise et l’abandonne quelque part. Personne ne vient jamais. Pas à ce pan de la rivière, on le juge sans intérêt. Pas de cascade, pas de cerfs. Parfois quelques écureuils viennent s’abreuver. Du moins, j’en ai la sensation. Je me dis toujours que les animaux ont un fonctionnement de société plus fiable que la notre. Enfin, je pensais cela parce que j’en étais un mauvais exemple. Mauvaise graine. Mauvaise herbe. Il faudra m’avoir par la racine.

Je m’allonge juste dans l’herbe. Je n’ai besoin de personne à cet instant. Enfin presque. J’entends Valhalla qui arrive vers moi, j’entends sa respiration lourde et il vient de sa langue râper mon épaule dénudée. Je caresse son pelage, je me dis parfois que l’amour de ce chien loup me vaut l’amour de plusieurs hommes. Est-ce que l’on a besoin d’être aimé. Clairement, oui. Quelque part. Part quelqu’un. J’avais été un homme mauvais, un homme qui c’était pensé au dessus de l’amour. Et puis un jour, j’ai déraillé. Gravement. Mais c’était un secret que je ne pouvais partager avec personne. L’animal me fit savoir l’ampleur de son coffre. Aboie contre la silhouette qui approche. Je l’apaise d’une main sur le sommet de son crane, gratouille tendrement entre ses oreilles. Je ne bouge pas. J’ai reconnu cette femme. Je suis étonné qu’elle s’isole ici. Celle qui se fait appeler Duchesse, celle dont beaucoup parlent et dont personne ne connaît véritablement le vrai visage. Douce, belle. Froide. Cette beauté froide me touche. Enfin, presque personne. J’ose espérer qu’elle n’est pas venue me trouver pour parler de ses affaires. J’avouais avoir du mal à la cerner, j’avouais ne pas faire plus d’effort que cela pour la comprendre. Elle me tire vers mon passé, vers mes vices de manipulation. Je ne l’accuse pas de faire de moi une personne nocive. Elle en est juste favorable. Je ne sais pas si elle l’a compris, si elle peut voir cette lueur dans mon regard quand elle me propose ceci ou cela. Cette façon que j’ai de revenir à de bien vieux démons qui me rongent. Peut-être veut-elle en savoir plus, peut-être s’en fichait-elle. A qui Duchesse peut-elle penser si ce n’était qu’à elle-même ?

Je ne prends pourtant pas la peine de me lever pour la saluer. Ce n’est pas là de l’arrogance. Je suis bien, je n’ai aucune envie de sortir de mon confort. Moi aussi je suis égoïste. C’est tout. Je sais qu’elle peut comprendre. C’est pour cela aussi que je l’apprécie à ma manière. « Bonjour. » Je ne disais qu’un mot, ce n’était pas mon genre de parler pour ne rien dire. Ou alors si ce n’était mes pensées qui ne pouvaient s’empêcher de franchir mes lèvres. J’étais étrange. Je le savais. Je me disais seulement que les choses sont ainsi. C’est tout. Pourquoi vouloir être comme les autres ? Etre ce que l’on n’est pas. Mais justement, là était le problème. Qui étais-je ?
Revenir en haut Aller en bas
have a cigar with

avatar
THUNDER ϟ
❅ MESSAGES : 601
❅ AGE : 37 ❅ OCCUPATION : Vous donner du plaisir.
❅ TALENT : Perversion.

MessageSujet: Re: Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'   Jeu 25 Sep - 12:09

Ice & Fire
Duchesse
feat.
As'


 

 



 

 

Just talk yourself up, & tear yourself down; You've hit your one wall; Now find a way around... Well what's the problem?You've got a lot of nerve
So what did you think I would say? No you can't run away, no you can't run away.. You wouldn't
 ΔFor a pessimist, I'm pretty optimistic

Les affaires étaient bien la seule chose qui apportait à Elizabeth la paix, la sérénité et l’excitation d’une vie. C’était un peu comme lorsqu’on place une somme importante en bourse et qu’on ne sait pas quand, mais on sait qu’un jour le court va chuter et alors à ce moment-là, aussi rapide que l’éclair, il faudrait trouver quelque chose d’autre. Quelque chose de bien mieux, de plus jouissif, de plus exaltant.

Ce que le monde ne sait pas et ne saura surement jamais c’est comment une fille appartenant à la classe moyenne allemande avait pu devenir aussi riche grâce à des activités illégales. Comment elle avait pu ramener des hommes à sa cause sans pourtant se faire voler la victoire par la gente masculine. Comment elle avait eu le respect des siens. Son destin était tracé pour qu’elle n’ait rien de commun avec tous les autres mortels. Elle n’avait pas de parents. Pas d’amour, pas d’enfants. Pas de promesses d’avenir meilleur et encore moins qu’un jour elle trouvera sa place dans ce monde. Elizabeth regrettait parfois de ne pas être comme les autres, d’être tombé amoureuse de l’unique homme au monde qui ne s’intéresserait jamais à elle. Néanmoins, elle ne regretta pas ce qu’il se passa par la suite, son vol, son ascension, son apogée.

Aujourd’hui, elle était partie voir l’un de ses revendeurs, peut-être l’un des meilleurs étant donné qu’il lui rapportait une assez grosse clientèle avec ses soirées loufoques dont elle ne comprenait rien. Pourquoi était-elle partie par-là ? Dans cet endroit dont elle ne connaissait rien. Chaque personne se retournait sur son passage, non pas parce qu’elle était sulfureuse, mais pour son large trait d’eyeliner, pour sa tenue peu commune. Une simple robe bustier, qui s’arrêtait au niveau de ses genoux et des docs Martens. Pour une fois, elle avait opté pour mettre de la couleur ; une somptueuse robe pourpre.

Lorsqu’elle s’arrêtait à destination, non loin de As celui-ci glissa un « Bonjour » d’une voix grave, elle esquissa l’un de ses sourires froids, ses sourires qui se veulent bons mais qui au contraire vous glacez le sang. « Bonjour As’. Comment vas-tu ? » lui souffla-t-elle.

Son regard parcourus le corps de l’homme rallongé sur le sol. Son visage n’avait pas d’expression particulière, il regardait et tentait de comprendre pourquoi ces gens aimaient faire ce genre de choses, se salir, se mettre comme ça sur l’herbe. Elle resta donc debout, non loin de l’homme. Assez près pour qu’elle n’ait pas à hausser le ton et se faire entendre de  personnes trop curieuses.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t60-drugs-drugs-drugs-ever
have a cigar with
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'   Jeu 25 Sep - 12:43




  Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu.


Elle me sourit. Si la plupart ont peur d’elle. Je n’en ressens aucune crainte. Au contraire. Elle m’amuse. C’est peut-être pour cela que notre entente est plutôt cordiale. Parce qu’elle ne m’impressionne pas. Mais aussi parce qu’elle ne me trouve pas intéressant. Si ce n’est pour vendre sa saloperie. Elle m’est utile, pas indispensable. Il en est de même en ce qui me concerne. Elle me questionne. Au fond de moi, je pense qu’elle se fou pas mal de savoir si je vais bien où si j’ai des hémorroïdes. Moi, personnellement. Je suis ravi de ne point en avoir. Si elle vient me voir, sans doute avait-elle quelque chose à me demander. Je n’avais aucun paiement de retard et je pensais jusque là ma comptabilité correcte. Enfin, ce n’est pas comme si j’avais toujours les idées claires. Probablement serait-elle en train de froncer les sourcils si c’était le cas. Je pensais qu’elle était une pomme. Elle était si belle et lisse. Puis je me dis qu’elle finira toute fripée, ridée de ses émotions refoulées. Elle mangeait un bon pourcentage de ce que je vendais, l’argent ne m’intéressait pas. L’argent obsédait cette fille. J’avais moi-même connu le luxe. Moi ; l’homme torse nu posé sur l’herbe. J’étais loin de ce passé.  Mais il ne me quitte pas. J’avais presque pitié pour cette fille, je ne lui avais jamais exprimé mon sentiment ? Je n’en vois pas l’intérêt, elle n’est pas prête à l’entendre. Un jour peut-être. J’étais un grand manipulateur, je pensais c’est tout. Je n’y peux rien, ça me divertit.

Elle me regarde, ça ne me dérange pas. Je répondis alors tout simplement « Bien… Et toi ? Tu es bien pâle… » Je suis pensif à cette parole. Est-ce que j’ai envie de savoir si elle est souffrante ? Oui. Mais à condition qu’elle ait envie de le faire savoir. Je ne trouvais aucun plaisir à la forcer à me parler. J’en avais eu ma dose, des interrogatoires musclés de la mafia. Tirer les vers du nez, je n’avais fini que par  m’en lasser. Je ferme les yeux un instant. Elle disparaît de mon champ de vision. Cela me convient. Je n’aime pas vraiment qu’elle me regarde de haut, mais elle n’a pas trop le choix. Dans un sens, je n’ai pas envie de me lever pour la surplomber de ma taille. Alors, je préfère ne pas la voir. Je l’imagine assise à mes cotés et cela me convient. Mon husky pose sa tête sur la peau de mon ventre nue. Je caresse tranquillement sa tête. La paix. C’est agréable de temps en temps. Je n’oublie pas notre conversation, malgré cette faculté que j’avais de m’évader. Loin.

Revenir en haut Aller en bas
have a cigar with

avatar
THUNDER ϟ
❅ MESSAGES : 601
❅ AGE : 37 ❅ OCCUPATION : Vous donner du plaisir.
❅ TALENT : Perversion.

MessageSujet: Re: Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'   Jeu 25 Sep - 13:13

Ice & Fire
Duchesse
feat.
As'


 

 



 

 

Just talk yourself up, & tear yourself down; You've hit your one wall; Now find a way around... Well what's the problem?You've got a lot of nerve
So what did you think I would say? No you can't run away, no you can't run away.. You wouldn't
 ΔFor a pessimist, I'm pretty optimistic

Un petit rire sortit du fin fond de la Duchesse. Elle tourna la tête pour qu’il ne voit pas ce sourire frais. Pale dit-il. Quelle blague. Elle regardait les arbres et il y en avait un qui n’était pas trop loin, alors elle s’y adossa. « Je ne sors normalement jamais de chez moi, tu m’étonnes que je suis pale. » répondit-elle avant de voir une serviette ou un teeshirt qu’elle étala sur le sol pour s’asseoir. Son dos, toujours contre l’être majestueux, elle regarda le chien. « Je ne suis pas ici pour nos affaires. » Dit-elle calmement, « J’avais juste envie de sortir et je ne peux plus voir Melody’s parc en peinture donc je me suis retrouvée ici. » Elle regardait la beauté du chien qui était posé sur As’, l’homme, lui, elle s’en foutait pas mal. Il avait un pelage presque doux rien qu’au regard, chose qui était évidemment impossible.

Elle ne comprenait pas pourquoi elle était si misogyne, pourquoi elle aimait tant le pouvoir et l’argent. Peut-être était-elle faible ? Douce, fragile à l’intérieur ? Non. Il n’y avait plus de tout ça depuis longtemps maintenant. C’est la solitude qui lui pesait, elle n’avait aucun ami ici, juste des employés. Ses chiens étaient son unique moyen d’évasion, elles l’écoutaient, mais tout le monde savait que les chiens ne pouvait guère répondre.

Cependant, elle n’avait aucune envie de parler de sa vie à l’un de ses revendeurs. Elle n’avait pas de sacs, pas de coke, pas d’extasy ou encore d’autres produits stupéfiants qu’elle vendait régulièrement. Pour une fois, elle n’avait pas envie d’être la Duchesse. Elle n’avait pas envie d’être ce qu’elle était et ce qu’elle avait pu être. « Tu n’dois pas voir tes fanatiques aujourd’hui ? » Sa voix était toujours monocorde, grave, à la limite rauque. Elle connaissait bien la vie de chacun parce qu’elle s’assurait d’un certain confort pour eux comme pour elle. Elizabeth avait la main mise sur tout ce qu’il la touchait, heureusement, elle n’avait jamais dû tuer personne pour des impayés ou parce qu’il voulait tout foutre en l’air dans son petit business.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t60-drugs-drugs-drugs-ever
have a cigar with
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'   Sam 27 Sep - 10:49




  Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu.



J’eus au moins le mérite de la faire rire. C’est ce que l’on dirait. Elle peut rire, sa spontanéité la rendait un peu plus humaine alors. Non pas que je pensais qu’elle ne l’était pas. Je songeais seulement qu’elle avait du mal à l’accepter. Probablement avait-elle une histoire tragique. Ce que je trouvais particulièrement sans intérêt. L’on avait tous son lot de souffrance. Tous. Elle me fit savoir qu’elle ne sortait jamais de chez elle, une pâle explication de sa pâleur. Je me contente de répondre « C’est regrettable… » C’est mon avis. Mais si elle voulait vivre longtemps, elle avait besoin d’air. A quoi bon rester enfermé toute sa vie. Quel ennui. Oui, je pensais qu’elle avait la vie la plus ennuyeuse dans cette ville.

Elle m’annonce ne vouloir parler d’affaire, qu’elle voulait juste sortir. Etrange qu’elle soit arrivée là. Je sentais qu’elle m’avait cherché. Pourquoi voudrait-elle me parler à moi ? Nous n’étions pas amis, ni intimes. Nous n’étions rien ; mais je comprenais. Elle n’avait pas d’amis. A défaut d’en avoir, elle m’avait moi. Elle savait probablement que je ne serais pas du genre à la rejeter. Du moins, elle en faisait le pari. Elle avait raison, je n’avais aucune raison de repousser sa présence. Elle ne me dérange pas. Personne ne me dérange. Elle m’interroge, j’ouvre les yeux et j’aperçois la jeune femme posée contre un arbre à ma droite. Je l’observe. Que veut-elle être ? « Tu veux que je te dise... Toi et moi, nous savons bien que tu t’en fiche pas mal de ce que je fais ou non. Si tu veux mon sentiment, si tu es assise là. C’est parce que tu ne sais pas toi-même quoi faire. » Que faire de l’instant, que faire de sa vie. Probablement Duchesse avait l’impression que je ne faisais rien, que je perdais du temps. Elle se trompait. Je passais un très bon moment à cet endroit et je connaissais les moindres de mes désirs. Elle était perdue. Elle ne savait plus quel sens donner à sa vie, c’était mon sentiment. C’était dit. Lui en déplaise, la rivière était longue et les arbres nombreux. Ce n’était pas moi qui étais venu la trouver.

Est-ce que j’avais dis cela par arrogance ? Probablement aurais-je employé un autre ton que ma sincère compassion. Bien que je n’étais pas vraiment compatissant pour elle, j’avais juste envie qu’elle ouvre les yeux ; sans en avoir follement envie pour autant. Je ne la pensais pas une cause perdue. Je pensais seulement qu’elle avait fermé son esprit, qu’elle n’était pas prête de s’ouvrir à la réflexion. A la quête de soi. Je soupire, ma main continue de gratouille le sommet du crane de mon chien qui était si calme. J’avais parfois l’impression qu’il écoutait mon cœur battre, comme s’il pourrait différencier mon cœur d’un autre.

Revenir en haut Aller en bas
have a cigar with

avatar
THUNDER ϟ
❅ MESSAGES : 601
❅ AGE : 37 ❅ OCCUPATION : Vous donner du plaisir.
❅ TALENT : Perversion.

MessageSujet: Re: Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'   Lun 29 Sep - 11:10

Ice & Fire
Duchesse
feat.
As'


 

 



 

 

Just talk yourself up, & tear yourself down; You've hit your one wall; Now find a way around... Well what's the problem?You've got a lot of nerve
So what did you think I would say? No you can't run away, no you can't run away.. You wouldn't
 ΔFor a pessimist, I'm pretty optimistic

Duchesse. Son nom d’emprunt, un pseudonyme qu’elle avait eu le droit d’avoir lors de son premier soir à Cals-tery. Une femme au physique, à une tendresse et une douceur envoutante l’avait alors nommé comme ça, sans même savoir son vrai prénom, sans savoir sa vie, sans savoir ses idées. Lorsqu’elle était arrivée là, elle avait dû se fondre dans la masse, elle avait dû prendre son temps pour trouver des personnes aussi viles qu’elle. Eliza-beth s’était fait appeler l’Oiseau rare, les gens avait tendance à l’appeler Birdy ou encore Piaf, Moineau. Quelle imagination. Elle n’avait jamais aimé ça. Duchesse avait été le seul surnom qu’elle avait apprécié. Elle pensait que c’était sa juste valeur, qu’il lui collait à la peau, qu’il était au final fait pour elle et que cette femme avait enfin donné le vrai nom d’une enfance abandonnée.

Elle le regarda, elle regarda l’espace autour d’elle et n’éprouva aucune compassion. Elle n’avait aucun lien avec la nature, avec les animaux à l’exception de ses deux chiennes. Chiennes qu’elle n’avait pas prise aujourd’hui, elles étaient toutes les deux assoupies et puis elles avaient déjà eu leur petite promenade ce matin. Une petite brise fit frissonner la femme qui fut surprise par cette phrase : « Tu veux que je te dise... Toi et moi, nous savons bien que tu t’en fiche pas mal de ce que je fais ou non. Si tu veux mon sentiment, si tu es assise là. C’est parce que tu ne sais pas toi-même quoi faire. » Elle écarquilla ses yeux maquillés, ils étaient pris d’incompréhension totale. Elle n’était pas là pour parler d’elle, c’était une chose qu’elle détestait faire. Elle trouvait que les per-sonnes qui parlaient trop d’eux étaient des narcissiques. Elle n’en était pas encore là, elle était simplement fière d’être arrivée si haut, d’avoir tant fait, d’avoir réussi en partant de rien. « Je sais très bien ce que je fais As’. Ne me fait pas le même coup qu’à tes partisans. Je sais qui tu es. »

Avec une image pareille de la Duchesse, on pourrait la croire infaillible, indestructible, pourtant il y a avait maintes brèches en elle. Elle était tellement détruite qu’elle n’en était presque plus humaine, qu’il lui était si dur d’être simple. Plus tôt, dans un descriptif d’elle, ses pensées étaient que les personnes qui parlent trop d’elles étaient narcissiques, elle aurait bien pu rajouter que ses personnes donnaient au monde leur faiblesse rien qu’en parlant. C’était par le langage que les personnes se délivraient le plus, mais le langage d’une personne permettait de donner des renseignements. Une personne prononçant bien ses a, ses o, qui avaient un vocabulaire riche, aurait certainement élevé dans une famille mondaine ou qu’elle avait été autodidacte, d’une grande culture. Bref, il y avait une multitude d’exemple. Le point  devait être compris. Elle fronça les sourcils, elle essayait du plus profond de son être ses paroles. En quoi était-elle venu chercher quoi que ce soit.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t60-drugs-drugs-drugs-ever
have a cigar with
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'   Mer 1 Oct - 12:58

Je laisse alors échapper un rire de mes lèvres. Un rire sincère, je suis vraiment très diverti par cette femme. Sa compagnie n’est pas la meilleure que je connaisse, mais elle était assez distrayante pour me plaire. Je ne peux pas prétendre que je l’aime bien, ni que je ne l’aime pas. Je ne suis pas indifférent à sa vie, je pense simplement qu’elle est là. Comme les arbres sont ici. Ils sont à sa place. Elle a trouvé la sienne. Elle s’y enracine. Elle attend que le temps passe, elle ne fait que grandir. Mais elle ne bouge pas. Elle ne fait rien. Elle regarde les autres vivre des choses, qui les détruisent pour la plupart. Mais elle ne fait que grandir, elle pousse. Prend de la place. S’impose. Puis un jour, je sais que la foudre tombera sur elle. Elle brulera, ce sera trop tard pour vivre. Sa riposte m’eut fait rire, mais pas bien longtemps. Peut-être penserait-elle que je me ris d’elle. Elle pouvait penser ce qu’elle voulait, je n’étais nullement dans ses pensées et les miennes m’étaient suffisantes.

Je décide alors de me redresser. Assis face à cette rivière, je contemple l’eau couler de façon si paisible. Si seulement mes émotions pouvaient en être de même. J’aurais voulu que ma nature soit Nature. Mais je songeais également que la nature savait être terrible par ses ouragans. Alors, je me disais que peut-être cela était juste naturel. Que ce que j’avais fait, n’était que légitime. J’essayais de me convaincre de ne pas être un monstre. Je la regarde. Duchesse. Si pâle. Ses yeux noirs. Elle n’est pas heureuse. Elle ne le sera jamais. Le plus pathétique à mes yeux, c’est de ne pas même essayer. A quoi bon vivre si l’on ne se laisse aucune chance de respirer ? « Crois-moi, personne ne sait qui je suis. » J’avais dis cela d’un ton évasif, je ne cherche pas à la mettre sur la bonne voie. Je m’en fiche. Elle pensera comme les autres, parce qu’ils ne savent pas penser. Je sais qu’elle a du enquêter sur moi, je sais qu’elle n’a rien trouvé. Personne ne peut rien trouver. Je suis américain, je le cache bien. Elle ne sait pas, ma vie a été longue. Très longue, contrairement à la sienne. Je la devine plus jeune. Sais-tu Duchesse, tout ce que l’on peut faire en quarante ans ? Le nombre de crimes, d’horreur, de douleur… Très peu de joie. La joie vient avec la sagesse. Le renoncement. Renonceras-tu un jour ?

« Ce n’était qu’un constat. Tu sais, je suis capable de parler aux gens sans attendre grand-chose d’eux en ce qui me concerne. Bien sur, l’on attend toujours quelque chose d’une façon ou d’une autre. Que ce soit un sourire ; ou de l’argent. » Le dernier mot est important pour elle, je le sais. Peut-être envisageait-elle un instant que j’aurais voulu la voir sourire. Je ne lui laisse que très peu de temps méditatif avant d’ajouter « De toi, je n’attendais que le silence de ta pensée. Il est donc vrai que tu es dure en affaires. » Je savais que ça sonnerait comme un compliment à ses yeux, je n’étais pas certains que s’en soit un. Mais qu’importe. J’attrape cette branche de bois ; la montre aux yeux excités de mon chien avant de la lancer au loin alors qu’il part à sa poursuite comme si sa vie en dépendait. Cet animal était dénué de pensée ; c’était fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
have a cigar with

avatar
THUNDER ϟ
❅ MESSAGES : 601
❅ AGE : 37 ❅ OCCUPATION : Vous donner du plaisir.
❅ TALENT : Perversion.

MessageSujet: Re: Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'   Jeu 2 Oct - 11:36

Ice & Fire
Duchesse
feat.
As'


 

 



 

 

Just talk yourself up, & tear yourself down; You've hit your one wall; Now find a way around... Well what's the problem?You've got a lot of nerve
So what did you think I would say? No you can't run away, no you can't run away.. You wouldn't
 ΔFor a pessimist, I'm pretty optimistic

« Le silence de ma pensée ? Et tu as été cherché ça où As’ ? » Pour elle, cette phrase trainait comme un "tais-toi vielle folle, sans sentiments". Qu’en avait-elle à faire? Elle était heureuse à sa façon. Certains aimaient l’amour, certains aimaient l’art, certains ne vivaient que dans un monde totalement imaginaire, mais elle, elle savait la dureté de la vie, elle avait pour bonheur, la réussite, l’argent, c’était ça son bonheur et c’était largement suffisant. Souvent, elle s’est envisagée comme une femme mariée, mais c’était simplement insupportable. Elle avait trop de caractère, trop d’énergie masculine, trop d’amour en son travail pour être mariée à un homme ou à une femme. Trop rapidement, le conjoint en aurait eu marre de l'avoir et l'aurait laissé comme tout le monde avant eux.

« Je ne cherchais pas d’argent aujourd’hui As’. J’en ai assez chez moi. Et le sourire, j’en ai un peu ma claque d’en voir sur tous les visages. »Elle avait certainement eu assez de ce petit manège et elle lui gratifia un sourire. Qui comme à son habitude n’était en rien sympathique. Tout ce qu’elle faisait n’était pas sympathique. Seulement quelques personnes pouvaient avoir des vrais sourires, des mots plus doux, des attentions plus particulières. Des vrais amis car ces derniers connaissaient aussi bien le métier qu’elle. Elle regarda le chien partit en trombe et elle se releva. Malgré tout, elle avait eu un moment de paix et de silence. La Duchesse s’approcha de As avant de venir lui donner un simple baiser sur le front. Elle lui fit un clin d’œil et partit tranquillement, sortant de derrière son oreille, une cigarette. Au loin on pouvait la voir stopper une personne pour du feu et elle continua, aussi mystérieuse que jamais.


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippyhippyshake.forumactif.org/t60-drugs-drugs-drugs-ever
have a cigar with
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'   Ven 3 Oct - 15:39

Parfois, pour aimer les autres, il faut s’aimer soi même. J’ignorais si Duchesse avait ce problème de considération pour sa propre personne, mais je savais qu’elle sur jouait. Je ne trouvais pas cela anormal. Ce qui serait anormal, ce serait de la franchise de sa part. Je ne m’attendais pas à tant d’elle. Elle est agacée par ma dernière réplique. Je me contente de sourire. Elle s’approche de moi, elle embrasse ma peau et je n’ai rien contre ce témoignage ‘d’affection’. Je me contente de lui répondre par un clin d’œil que j’accompagne de quelques mots « Je serais bien curieux alors de savoir ce qui manque à ta vie. ». Nous ne sommes pas complices, je sais qu’elle ne me considère pas. Alors je me refuse à l’imiter, pourtant je ne suis pas d’avis à donner mon énergie pour l’aider. Elle ne veut pas être aidée. Elle veut qu’on lui foute la paix, et c’était ce que je faisais. Elle s’éloigne. J’ignore si je l’ai vexée. J’avoue ne pas y prêter grandement attention. Je regarde Valhalla revenir vers moi avec cette démarche fière. Je souris et je laisse flotter dans l’air quelque dernier mot à l’attention de cette silhouette frôlant la perfection qui s’éloignait de moi « J’ai été content de te voir, vraiment. » Un pseudo encouragement ? Pas vraiment, je savais qu’elle n’en aurait pas besoin. Ce n’était pas la peur qui la forçait à rester cloitrer, c’était cette aboulie qui prenait possession de son être. Juste matière à réfléchir si elle le voulait ; c’était cela que je lui offrais. Je n’allais pas la poursuivre, lui demander de rester, de s’ouvrir à moi. J’étais bien heureux dans le fond, de retrouver moi aussi ma solitude. Ce qu’elle ne savait pas, j’en avais également terriblement besoin.
Revenir en haut Aller en bas
have a cigar with
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il vaut mieux brûler franchement que de s'éteindre à petit feu. ▬ Duchesse & As'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Laura ♦ Un métier bien appris vaut mieux qu'un gros héritage.
» Un adepte en plus!
» Câble RGB ps2
» [PSN] Sound Shapes
» Conseil d'achat entre la PS3 et la XBOX360

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OB-LA-DI, OB-LA-DA :: les rps terminés :: sujets finis-